L’Europe, terre des PC zombies

Cloud

Selon G Data, la moitié des botnets concentrent leurs activités illicites sur le Vieux Continent.

Près de la moitié des PC zombies se concentrent en Europe. Selon une étude réalisée à partir des statistiques de l’éditeur de solutions de sécurité G Data menée le 1er trimestre 2008 à l’échelle mondiale, 43 % des PC zombies se situent sur le Vieux Continent.

Rappelons que les PC zombies sont des machines à la solde des pirates qui les contrôlent dans le cadre d’un réseau (ou botnet) afin de lancer des campagnes de spam, des attaques ciblées de serveurs ou servir d’hébergement de pages de phishing, notamment. Selon G Data, “Au cours des deux dernières années, le nombre de bugs (backdoors) qui permettent de contrôler à distance les ordinateurs infectés et de les nourrir avec d’autres codes malveillants a presque quintuplé“. 350 000 PC zombies seraient ainsi utilisés chaque jour dans le monde, “voire 700 000 lors de pics d’activité“.

Toujours selon l’éditeur de la suite de sécurité homonyme, la qualité de l’infrastructure des réseaux de communication et les liaisons haut débit expliqueraient la montée en puissance des botnets selon les zones géographiques. D’où le “succès” de l’Europe en la matière où le haut débit (câble, ADSL voir fibre) est aujourd’hui très étendu. La présence de PC de joueurs très prisés des pirates pour leur surpuissance jouerait également dans le phénomène.

Les Français mieux protégés que les Allemands?

Les infrastructures françaises sont-elles pour autant moins performantes que celles de nos voisins allemands et italiens? On peut en douter. Pourtant, selon G Data, l’Allemagne et l’Italie concentrent chacun 10 % des PC zombies dans le monde (20 % à eux deux) contre “seulement” 2 % à la France. Difficile à croire que l’ADSL français est moins prisé des pirates que le haut débit germanique. Peut-être que les internautes français savent-ils mieux se protéger que leurs voisins.

Avec 5 % des PC zombies, l’Espagne se classe également dans les dix pays mondiaux les plus touchés par la prise de contrôle à distance des machines. Autant que les Etats-Unis et la Russie (5 % chacun). Le Brésil et la Turquie récoltent chacun 8 % des PC infectés tandis que les taux d’infection de la Chine et de la Pologne s’élèvent à 6 % chacun. L’Inde limite les dégâts à 4 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur