L’Eurostar traversera bientôt la Manche en 3G

Mobilité
Eurostar gare de St-Pancras

Sous la houlette de la société Eurotunnel, l’équipementier Alcatel-Lucent accorde ses violons avec les quatre opérateurs mobiles français pour déployer un réseau 2G / 3G dans le tunnel sous la Manche.

L’imminence des Jeux Olympiques de Londres donne des ailes à Alcatel-Lucent.

En partenariat avec la société Eurotunnel et les quatre opérateurs mobiles français (unis, une fois n’est pas coutume, sous la même bannière), l’équipementier télécoms mettra à disposition des passagers du tunnel sous la Manche des infrastructures d’accès aux réseaux 2G / 3G.

La convention d’exploitation corrélative fera l’objet d’une ratification en date du 6 mars, sous la houlette d’Eric Besson.

Le ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique précise qu’une telle entreprise sans précédent vise à offrir une continuité dans l’expérience des mobinautes amenés à effectuer la traversée dans ce couloir hermétique de 50 kilomètres, situé à 100 mètres sous terre.

La démarche prendra tout son sens lors des prochaines olympiades d’été, qui se dérouleront à Londres, du 27 juillet au 12 août, rappelle Silicon.fr.

En aparté, Free Mobile s’engage seul dans les allées du métro parisien pour y déployer la 3G. Le trublion, joyeux luron s’il en est, des télécoms, fournirait ses services aux quelque 5 millions de voyageurs quotidiens qui transitent par les souterrains de la capitale.

Le 5 octobre dernier, la RATP avait sollicité, par l’entremise d’un courrier, les trois opérateurs historiques, dans le cadre d’un appel d’offres qui n’avait guère sollicité que les tergiversations des uns et la réticence des autres.

 

Crédit photo : © David Bleja – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur