Levée de fonds discrète pour Technorati

Mobilité

Le moteur de recherche de weblogs boucle un nouveau tour de table de 7,6 millions de dollars.

Selon Dow Jones Newswires, le moteur de recherche de weblogs Technorati vient de lever 7,6 millions de dollars en toute discrétion auprès de plusieurs fonds de capital-risque. A l’appui de documents remis en juin à la Securities and Exchange Commission (SEC, équivalent de l’AMF en France), cette agence de presse affirme que deux des actionnaires historiques de Technorati ont participé à ce nouveau tour de table. Il s’agit des fonds Draper Fisher Jurvetson et Mobius Venture Capital. Lundi soir, Technorati n’a toujours pas réagi à ces révélations.

Cette dernière levée de fonds coupe court aux rumeurs sur une acquisition possible de cette start-up de San Francisco par l’un des principaux portails, spéculations qui ont redoublé après le lancement par Google de son propre moteur de recherche de weblogs (Google Blog Search) en septembre dernier.

Nouveaux partenariats avec des fournisseurs de contenus

Avec 48 millions de weblogs indexés et 2,8 milliards de liens, Technorati tire principalement ses revenus de la publicité et des liens sponsorisés. Le moteur, qui a enregistré plus de 4 millions de visiteurs uniques en juin, avait auparavant déjà mené plusieurs levées de fonds, d’un montant non communiqué, auprès des sociétés de capital-risque Draper Fisher, Mobius et August Capital.

Dernièrement, Technorati a noué des alliances avec The Associated Press et Paramount Classics (groupe Viacom), deux fournisseurs à qui il fournira des listes de billets publiés sur des weblogs en rapport avec les dépêches d’actualités ou des films. Depuis août 2005, le moteur fournit également ses résultats au Washington Post et à Newsweek, notamment.

Enfin, à noter que Feedster, l’un des principaux concurrents de Technorati sur le segment de la recherche de weblogs, vient quant à lui d’annoncer qu’il a obtenu des fonds supplémentaires de la part de ses investisseurs actuels (Selby Venture Partners, Omidyar Network, Mitsui & Co., Josh Kopelmans Midas Capital et le nouvel investisseur Felicis Ventures). Ce tour de table, d’un montant non dévoilé, est présenté comme une extension du précédent tour de table.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur