Levée de fonds : le robot domestique Jibo empoche 11 millions de dollars

EntrepriseLevées de fondsStart-up
jibo
2 17

Des investisseurs asiatiques ont mis au pot 11 millions de dollars pour soutenir la commercialisation du petit robot domestique américain ultra-connecté Jibo, mis au point par Cynthia Breazeal.

Toujours au stade des pré-commandes (une liste d’attente a même été ouverte), le petit robot domestique Jibo fait déjà recette. La start-up éponyme américaine, créée par la chercheuse Cynthia Breazeal, est parvenue à boucler une levée de fonds de 11 millions de dollars, grâce à des investisseurs asiatiques, comme Acer, Dentsu Ventures, NetPosa, KDDI ou encore LG Uplus.

Jibo avait déjà finalisé il y a quelques mois une campagne de financement participatif sur la plate-forme Indiegogo, à hauteur de 3,7 millions de dollars.

Haut de 28 cm pour 2,7 kgs, le robot connecté Jibo se met au service de la famille. Tournant sous Linux, il intègre un écran LCD HD, des connectiques Wi-Fi et Bluetooth, deux caméras rotatives, des microphones et plusieurs capteurs.

Son but est d’interagir au sein du foyer avec tous les membres de la famille, en relayant les messages vocaux, les e-mails et les SMS, et permettant les appels vidéo et la prise « en direct » de photos. Il peut aussi automatiquement se connecter avec les autres appareils de la maisonnée.

Alors que les premières livraisons de Jibo sont prévues pour décembre prochain et que le petit robot est proposé en pré-vente sur le site Web dédié pour 749 dollars, cette nouvelle levée de fonds permettra à Cynthia Breazeal d’amorcer les ventes de Jibo sur le continent asiatique, où les robots domestiques sont très prisés, notamment au Japon, à Taïwan, en Chine et en Corée du Sud.


 

Copyright : Jibo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur