Levée de fonds : Sevenhugs peut faire un gros câlin à ses investisseurs

EntrepriseLevées de fondsStart-up
sevenhugs-levee-fonds
2 3

La start-up française Sevenhugs, qui conçoit des objets connectés et des apps pour la maison, boucle un tour de table de 13 millions d’euros.

Dans le segment des objets connectés, il y a une vie après le rachat de Withings par Nokia. Ainsi, Sevenhugs vient de boucler une levée de fonds de 13 millions d’euros auprès de la société de gestion de portefeuille Xerys Gestion, chef de file du tour de table qui entre dans le capital de la start-up.

D’autres investisseurs qui avaient soutenu la start-up IoT orientée grand public ont suivi : NovX Capital et CapDecisif Management (via la gestion du Fonds Régional de Co-investissement de la Région Île-de-France). La nouvelle valorisation n’a pas été précisée.

En mars dernier, Sevenhugs avait réalisé un tour d’amorçage d’un montant d’1,5 million d’euros. A l’époque, on trouvait notamment Kima Ventures (fonds de Xavier Niel).

Les nouveaux fonds récoltés vont servir à financer la croissance de l’entreprise entre l’Europe et les Etats-Unis et à poursuivre l’innovation en lien avec la maison connectée et intelligente.

« Depuis le hugOne (solution pour le sommeil de la famille) jusqu’à la Smart Remote (télécommande intelligente universelle), nous rendons la technologie accessible à tous », résume Simon Tchedikian, CEO et co-fondateur de Sevenhugs, cité dans le communiqué.

Lui et ses trois associés (Stéphane Jaubertou, Lionel Marty et Olivier Mandine) avaient co-fondé Sevenhugs en 2014 avec l’ambition de concevoir des produits technologiques et des services « qui simplifient l’adoption de la maison connectée ».

sevenhugs_team
L’équipe fondatrice de Sevenhugs de gauche à droite : Simon Tchedikian, Olivier Mandine, Lionel Marty et Stéphane Jaubertou (Crédit photo : EDF PULSE)

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur