LeWeb – Startup Competition : quand la cuisine, le GPS et le journal deviennent “social”

Cloud

Le concours de start-up a récompensé des jeunes pousses de tous horizons, dont Super Marmite (“réseau social gourmand géolocalisé”) ou Waze (“GPS social”) qui a déjà de l’embonpoint (25 millions de dollars levés).

Deux jeunes pousses françaises sur quatre lauréates se sont distinguées dans le cadre de la Startup Competition organisée lors de la session LeWeb’10 (Paris).

La cérémonie des récompenses s’est déroulée jeudi en fin d’après-midi en présence du panel des juges pour la finale (des Net-entrepreneurs et/ou des investisseurs confirmés*).

Pour la cuvée 2010 de cette animation bouclant la conférence, 16 start-up avaient été sélectionnées parmi 400 candidatures reçues. Voici le palmarès :

– “Prix de l’originalité” : Super Marmite (France), qui se présente comme un “réseau social gourmand géolocalisé”;

– “Prix de l’audience” : Deways (France), une plate-forme communautaire dédiée à l’autopartage entre particuliers (partage de véhicule en échange d’une compensation financière);

– “Prix de la technologie” : Waze (Israël), éditeur d’un logiciel de navigation collaboratif  (travaux, embouteillages, radars etc.). L’outil est disponible sur smartphone (Apple App Store, Android Market, Symbian, BlackBerry et Windows). Il est adopté par 2,2 millions d’utilisateurs à travers le monde. Début décembre, la société a annoncé un tour de table de 25 millions de dollars auprès de fonds comme Blue Run Ventures, Magma et Vertex et Qualcomm Ventures (pôle financement de start-up du fabricant américain de composants pour les connexions sans fil).

– “Prix de la viralité” : “Paper.li” (édité par la société suisse Smallrivers), agrégation sous forme de journal de contenus partagés sur Twitter et Facebook.

Précisons que ce concours de start-up constitue une animation sur LeWeb’10 et non pas d’une compétition au sens strict du terme.

Car il est parfois assez facile de trouver des connivences entre les start-up lauréates et des membres du jury, qui sont tous des investisseurs individuels (business angels) dans la Net-économie.

Ainsi, à travers son fonds Kima Ventures (co-fondé avec Jérémie Berrebi), Xavier Niel a investi dans Paper.li.

*Panel des juges pour la finale : David Hornik (August Capital), Jean-David Blanc (AlloCine), Brent Hoberman (Mydeco), Xavier Niel (Iliad-Free), Jacques-Antoine Granjon (Ventes-Privée.com) et Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur