LeWeb’10 : Facebook n’est pas le mal absolu, Google joue avec le Nexus S, un pilier de Twitter part..

Cloud

Petite synthèse des principaux points de la première journée sur le LeWeb’10 sous le prisme des médias en ligne qui ont suivi les interventions en plénière.

Petit tour d’horizon des principales interventions de la première journée de la session LeWeb’10 (Paris) sous le prisme de divers médias ayant suivi les débats en live.

Cela commençait “soft” avec un sponsor décalé ce matin : Carlos Ghosn, Président et P-DG de Renault, qui met l’accent sur sa nouvelle gamme de voitures électriques.

“Pour le PDG de Renault-Nissan, la voiture de demain sera une plate-forme, électrique et connectée” , peut-on lire sur le site de France 2.

Puis la tournée des poids lourds du Net commence : Charlie Kindel, au nom de l’écosystème Windows Phone 7 de Microsoft, prend son bâton de pélerin en soulignant le dynamisme de l’OS mobile qui renaît.  Tout en évitant systématiquement d’éviter de répondre aux questions concernant les ventes, remarque Mashable.

Place à Facebook : Ethan Beard, Directeur en charge des réseaux développeurs, répond aux questions du terrible Michael Arrington de TechCrunch.

Alors Facebook, le mal absolu ? “Nous ne sommes pas ceux qui tapons du poing sur la table en disant “don’t be evil”, répond Ethan Beard. “Mais le fait que vous posiez cette question montre à quel point cette société compte pour les gens.” LeFigaro.fr propose une bonne compil’ du représentant de Facebook.

Autre poids lourd qui arrive sur scène : Jason Goldman, Vice-Président en charge des produits pour Twitter, qui évoque la nouvelle plate-forme mais aussi sa démission. Envie d’un break, de prendre du recul. Mais pas question d’aller voir Facebook ou Google. Les moments forts sont sur TechCrunch.

Et hop, on passe au cas MySpace. Cela tangue mais Mike Jones, CEO du réseau social (propriété de News Corp), est persuadé que le réseau social, qui a développé sa notoriété sur le thème de la musique, passera ce cap difficile selon le résumé d’Accessoweb.

On zappe l’intervention de Stéphane Richard (Orange – France Telecom) à voir ici (intervention officielle et bonus vidéo).

C’est la fin de la matinée et Osama Bedier, Vice-Président de PayPal, prend le relais. Il s’est vu obligé de revenir sur la polémique liée à la fermeture du compte WikiLeaks car les autorités américaines considèrent que cette organisation exercent des activités illégales.

Mais une table ronde organisée en fin de journée a permis de revenir sur le cas WikIleaks. “C’est la première tentative d’une censure de l’Internet par tous les gouvernements du monde”, s’inquiète Pierre Chappaz, P-DG du groupe Wikio, selon les propos retenus par TechCrunch. “Malgré ces attaques, je reste optimiste sur le fait que l’information survivra.”

Un temps forts est survenu l’après-midi : Marissa Mayer, vice-présidente de Google, a évoqué l’usage de la recherche contextuelle et a effectué une démo du nouveau smartphone Nexus S avec une nouvelle version de Google Maps.

Le fait d’afficher l’Empire State Building en 3D est simplement bluffant, selon TSR.ch.

Avec la pétillante Marissa Mayer, on en oublierait presque les critiques adressées à Google en matière de négligence sur les données personnelles ou de domination sur le marché de la publicité en ligne…

Même la neige qui tombe inlassablement sur la région parisienne depuis la fin de la matinée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur