L’externalisation a dopé le marché des prestations informatiques

Cloud

La dégradation de la conjoncture économique en 2003 a incité les entreprises à recourir à l’externalisation, ce qui a profité aux SSII.

Selon une étude d’IDC, le chiffre d’affaires des trente premières SSII mondiales a progressé de 10,9 % entre 2002 et 2003, atteignant 209,2 milliards de dollars. Cette solide croissance a été stimulée par la forte demande des entreprises pour des prestations d’externalisation (voir édition du 20 février 2004), qu’il s’agisse de leur informatique ou de services fonctionnels autres (paie, comptabilité…), également appelée BPO (business process outsourcing). L’externalisation a ainsi vu son chiffre d’affaires enregistrer une hausse de 17,9 %. En revanche, les autres prestations que sont l’intégration de systèmes, le développement d’applications spécifiques ou le conseil n’ont progressé, en moyenne, que de 7,2 % alors que la formation et le support technique ont crû de 6 %. IDC explique le succès de l’externalisation par la conjoncture économique difficile qui incite les entreprises à se recentrer sur leur coeur de métier. Les acquisitions qui sont intervenues ces deux dernières années ont également contribué à alimenter la croissance des grands du services informatiques. Les trente premières SSII représentent 55 % du marché de la prestation de services informatiques, qui s’est élevé en 2003 à 380 milliards de dollars. Le top 5 des SSII est, dans l’ordre : IBM, EDS, Fujitsu, Hewlett-Packard, Accenture et CSC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur