Liberté d’expression sur Internet : Google, Microsoft et Yahoo s’engagent

Cloud

Les trois groupes Internet se rassemblent autour de l’initiative Global Network Initiative pour favoriser un usage libre de l’Internet.

Trois des plus grands acteurs du Web se sont associés dans un effort pour mettre fin à la censure sur Internet. Microsoft, Google et Yahoo sont à l’origine de la création du groupe Global Network Initiative. Celui-ci a vocation à favoriser l’usage libre de l’Internet, sans craindre la censure ou une arrestation, en faisant pression sur les gouvernements et les opérateurs télécoms.

Ce nouveau projet va associer des sociétés privées, des organisations à but non lucratif, des bénévoles et des investisseurs. Il permettra de faire pression sur les autorités pour qu’elles mettent fin aux politiques opprimantes de censure du Web et aux programmes de surveillance des utilisateurs.

Le lancement du projet coïncide avec le 60ème anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme des Nations Unies. Le groupe espère que cette nouvelle campagne mènera à un ensemble de principes similaires sur les droits de l’homme appliqués à tous les utilisateurs du Web.

Des discussions souvent difficiles avec les régimes autoritaires

Ce projet est particulièrement significatif pour des sociétés comme Google, Yahoo et Microsoft, souvent obligées de négocier avec des régimes autoritaires afin d’avoir accès à des marchés-clés économiques émergents. Yahoo et Google ont été critiquées dans le passé pour leurs accords avec le gouvernement chinois sur la censure et la surveillance des utilisateurs.

“Nous avons fondé Yahoo en croyant fermement qu’un accès simplifié aux informations peut enrichir la vie de chaque individu, et les principes dont nous parlons aujourd’hui reflètent notre détermination pour que notre action mondiale corresponde à nos valeurs”, a déclaré Jerry Yang, P-DG de Yahoo. “Ces principes établissent une feuille de route précieuse pour des sociétés comme Yahoo, qui opèrent sur des marchés où la liberté d’expression et le respect de la vie privée sont injustement limités”.

Tout en poursuivant. “Soutenus par les efforts collectifs de l’industrie, des défenseurs des droits et des gouvernements, nous continuerons à considérer la technologie et Internet comme un moyen d’améliorer la vie des individus.”

Trois des plus grands acteurs du Web se sont associés dans un effort pour mettre fin à la censure sur Internet. Microsoft, Google et Yahoo sont à l’origine de la création du groupe Global Network Initiative. Celui-ci a vocation à favoriser l’usage libre de l’Internet, sans craindre la censure ou une arrestation, en faisant pression sur les gouvernements et les opérateurs télécoms.

Ce nouveau projet va associer des sociétés privées, des organisations à but non lucratif, des bénévoles et des investisseurs. Il permettra de faire pression sur les autorités pour qu’elles mettent fin aux politiques opprimantes de censure du Web et aux programmes de surveillance des utilisateurs.

Le lancement du projet coïncide avec le 60ème anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme des Nations Unies. Le groupe espère que cette nouvelle campagne mènera à un ensemble de principes similaires sur les droits de l’homme appliqués à tous les utilisateurs du Web.

Des discussions souvent difficiles avec les régimes autoritaires

Ce projet est particulièrement significatif pour des sociétés comme Google, Yahoo et Microsoft, souvent obligées de négocier avec des régimes autoritaires afin d’avoir accès à des marchés-clés économiques émergents. Yahoo et Google ont été critiquées dans le passé pour leurs accords avec le gouvernement chinois sur la censure et la surveillance des utilisateurs.

“Nous avons fondé Yahoo en croyant fermement qu’un accès simplifié aux informations peut enrichir la vie de chaque individu, et les principes dont nous parlons aujourd’hui reflètent notre détermination pour que notre action mondiale corresponde à nos valeurs”, a déclaré Jerry Yang, P-DG de Yahoo. “Ces principes établissent une feuille de route précieuse pour des sociétés comme Yahoo, qui opèrent sur des marchés où la liberté d’expression et le respect de la vie privée sont injustement limités”.

Tout en poursuivant. “Soutenus par les efforts collectifs de l’industrie, des défenseurs des droits et des gouvernements, nous continuerons à considérer la technologie et Internet comme un moyen d’améliorer la vie des individus.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur