L’iBook 14 pouces mal positionné

Mobilité

Avec un petit PowerBook au prix particulièrement attractif, Apple ne risque-t-elle pas de voir fondre les ventes du plus grand de ses portables grand public ? A y regarder de plus près, l’affaire n’est pas entendue : l’iBook 14 pouces est en effet pénalisé par un contrat d’assistance qui alourdit son tarif, AppleCare.

Passée l’émotion de la présentation californienne de la semaine dernière, la question de la cohérence de la nouvelle collection des portables Apple se pose : le constructeur ne risque-t-il pas de voir ses gammes se cannibaliser les unes les autres ? L’iBook est, rappelons-le, un véritable succès depuis ses débuts auprès des particuliers, voire des entreprises (voir édition du 9 juillet 2001). Pour environ 1 310 ? TTC, le modèle équipé d’un lecteur de CD-Rom fait relativement bonne figure ; quant à celui intégrant un combo (lecteur de DVD et graveur de CD-RW), aujourd’hui commercialisé aux alentours de 1 670 ? TTC, c’est carrément la bonne affaire du moment ! Même le premier des iBook à écran 14 pouces, à 1 910 ? TTC, est devenu une aubaine avec son combo et ses 256 Mo de mémoire vive. C’est sur le 14 pouces dit Combo+ que l’affaire se corse : à 2 450 ? TTC, il s’avère presque 200 ? plus cher que le premier PowerBook G4, vendu lui autours 2 270 ?. De plus, les technologies embarquées diffèrent, et pas qu’un peu : seulement 12 pouces pour l’écran du PowerBook, plus de mémoire dans l’iBook (384 Mo de RAM contre 256), certes, mais G4 à 867 MHz (contre G3 à 800 MHz), Bluetooth intégré, disque dur Ultra ATA/ 100 et connecteur en mesure de recevoir la carte AirPort Extreme pour le PowerBook. Les clients continueront-ils à lui préférer le grand écran et les 128 Mo de mémoire supplémentaire du plus onéreux des iBook ? Pas sûr !

Moins sûr encore lorsqu’on sait que le modèle SuperDrive du PowerBook 12 pouces ne coûte que 74 ? de plus. En fait, l’iBook 14 pouces Combo+, coincé entre les deux PowerBook les plus économiques, risque fort de faire les frais de la nouveauté. Grand coupable de cette étrange segmentation ? Le plan AppleCare (contrat de protection et d’assistance), inclus dans l’offre, qui plombe le prix de l’iBook Combo+ de plus de 300 ?. Si l’on renonce à l’option (l’AppleStore le permet), la machine regagne une place naturelle en affichant un prix d’environ 2 130 ?, soit près de 150 ? de moins que le plus économique des PowerBook. C’est à cette condition que le modèle grand public retrouve tout son intérêt et Apple ferait bien de rapidement communiquer sur ce point. L’iBook n’a en effet pas à rougir de ses performances et, à moins d’opérer dans des domaines où la puissance du G4 est indispensable, il affiche des qualités en mesure de satisfaire la plupart des utilisateurs itinérants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur