L’iBook passe au sans fil d’office

Mobilité

L’iBook G4 d’Apple, premier ordinateur portable à avoir intégré le Wi-Fi, est désormais vendu par défaut avec cette fonctionnalité.

La ligne des portables grand public d’Apple (voir édition du 23 octobre 2003) a été mise à jour mardi 19 octobre. L’iBook G4 a notamment profité d’une augmentation de la fréquence de son processeur, qui passe à 1,2 et 1,33 GHz. Les autres modifications importantes concernent la technologie Airport, le disque optique et le disque dur. Ce dernier passe à 60 Go dès le modèle de milieu de gamme mais reste à 30 Go dans le petit 12 pouces. Côté disque optique, l’iBook haut de gamme est désormais doté du Superdrive. Mais c’est la généralisation du Wi-Fi 802.11g, ou Airport, à toute la gamme qu’il convient de saluer à l’occasion de cette nouvelle mise à jour de la machine la plus vendue actuellement par Apple. Les prix des nouveaux modèles vont de 1 080 à 1 630 euros, avec un modèle milieu de gamme vendu 1 400 euros.

Un pionnier du Wi-Fi

La firme a donc décidé d’intégrer en standard sa carte Airport à 54 Mbit/s dans son portable grand public. Un choix qu’on peut trouver tardif, l’iBook de première génération ayant inauguré la technologie Wi-Fi dès août 1999 (voir édition du 26 août 1999). Une avance sur la concurrence que la firme n’a pas pu conserver après l’introduction de la technologie Centrino d’Intel (voir édition du 12 mars 2003) et la généralisation des cartes Wi-Fi sur les portables PC. Aujourd’hui, l’annonce de l’intégration de cette technologie redonne à l’iBook ses lettres de noblesse. Il faut dire qu’avec l’existence de la borne Airport Express, l’absence d’Airport dans les machines d’Apple ne se justifie plus. La firme a tout particulièrement intérêt à susciter l’engouement pour sa technologie de distribution de musique sans fil. L’effet induit par l’intégration d’Airport dans les iBook, mais aussi à n’en pas douter dans les prochains modèles de Mac, devrait se faire sentir sur ses ventes d’ordinateurs dès janvier prochain.

Cette standardisation d’Airport dans l’iBook participe à la stratégie d’Apple basée sur ce qu’elle appelle “le style de vie numérique” (voir édition du 2 juin 2003). Et la firme ne devrait pas s’arrêter là : avec le partenariat signé avec Motorola et l’arrivée de nouveaux téléphones cellulaires capables d’utiliser une version mobile d’iTunes, il ne serait pas étonnant que Bluetooth (voir édition du 6 mars 2003) soit la prochaine technologie à être intégrée d’office dans les Mac. Le module Bluetooth reste encore aujourd’hui proposé en option à 49 euros dans les derniers iBook. Gageons que le succès de l’iTunes Music Store pour téléphones mobiles devancera l’introduction de cette technologie dans les Mac.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur