L’Icann adopte 7 nouveaux noms de domaine

Cloud
Information - news

L’organisation chargée de la gestion des noms de domaine sur Internet a voté l’adoption de 7 nouveaux suffixes. Ils viendront soulager l’encombré “.com”. Une petite révolution s’organise.

A l’issue de son meeting annuel, l’Internet corporation for assigned names and numbers (Icann) a annoncé la création de 7 nouveaux noms de domaine de premier niveau (TLD, pour “Top level domain”). Cela revient à doubler les TLD, au nombre de 7 actuellement : “.com”, “.net”, “.org”, “.edu”, “.gov”, “.int” et “.mil”. L’annonce des nouveaux TLD était attendue depuis le meeting de Yokohama (voir édition du 17 juillet 2000), avec la crainte de ne rien apprendre de nouveau à l’issue de la réunion de cette semaine. Mais l’Icann a joué son rôle et est parvenue à une décision qui fera date dans l’histoire d’Internet.

Depuis quelques semaines le terrain se précisait et ces derniers jours, 13 TLD étaient présentés comme favoris (voir édition du 14 novembre 2000). Ceux retenus n’apportent aucune réelle surprise. Le “.info” sera un domaine général, le “.biz” intéressera les entreprises tandis que le “.name” sera dédié aux particuliers et le “.pro” aux professionnels. Les coopératives pourront souscrire des adresses en “.coop”, l’industrie aéronautique hérite d’un “.aero” et les musées d’un “.museum”. La sélection s’est autant attachée à la pertinence du TLD et aux conditions pour y postuler qu’aux capacités financières et techniques des entreprises qui devront gérer ces noms.

Parmi les absents : “.web” et “.health”

Les déçus sont nombreux. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) en fait partie. Elle avait déposé une demande pour un “.health” qui s’est vue refusée par les membres de l’Icann. “Sa politique d’enregistrement n’est pas claire. Nous respectons l’OMS, mais ne comprenons pas comment ils seraient parvenus à leur objectif (qualité de l’information relative à la santé) avec les mécanismes proposés,” peut-on lire dans les comptes-rendus de la réunion. L’idée est donc à préciser, elle n’est pas exclue définitivement. De la même manière, d’autres TLD devraient arriver, les 7 annoncés ne sont qu’une première fournée. Le grand bol d’air dans les adresses Internet ne sera pourtant pas servi avant l’été prochain, le temps de mettre en place ces TLD. Aujourd’hui, on estime à plus de 20 millions le nombre de sites en “.com”, un domaine surencombré qui attend avec impatience d’être soulagé. Dès à présent, le rush vers l’enregistrement de nouvelles adresses va commencer, un business très lucratif pour des registrars qui se partagent un marché contrôlé avant 1998 par une seule société : Network Solutions, rachetée en mars dernier par VeriSign pour quelques 20 milliards de dollars.

Pour en savoir plus :

Les comptes-rendus du meeting de l’Icann


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur