Licence 3G : le gouvernement donne son feu vert pour l’appel à candidature

Mobilité

Après publication au Journal Officiel, les candidats auront vingt semaines
pour se manifester et s’engager de manière formelle.

Le gouvernement presse le pas pour la procédure d’attribution de la quatrième licence 3G (UMTS). François Loos, ministre délégué à l’Industrie, a signé mercredi l’arrêté relatif à l’appel à candidatures. Il ne reste plus qu’à attendre sa publication dans le Journal Officiel qui devrait survenir d’ici dix jours.

Les candidats éventuels disposeront alors de vingt semaines pour y répondre. Rappelons qu’en fin d’année dernière, des acteurs comme Free ou Noos-Numericable ont manifesté leur intérêt pour cette licence UMTS qui coûtera 619 millions d’euros à l’acquéreur final.

“Les conditions d’entrée sur le marché sont effectivement chères”, reconnaît François Loss dans un entretien accordé dans l’édition de La Tribune du 21 février. “S’il y a des candidats qui, dans les conditions actuelles, trouvent un modèle économique avec des idées intéressantes en termes de services ou de positionnement, je m’en réjouierai. Sinon, on avisera”, précise le représentant du gouvernement.

Auparavant, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a consulté mardi la Commission consultative des radiocommunications à propos du projet d’appel à candidatures pour en définir les conditions techniques. Elle a ensuite transmis sa proposition au gouvernement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur