Licence GPL : Cisco est attaqué en justice par la FSF

Cloud

Selon la Free Software Foundation, l’équipementier a violé la licence GPL en utilisant des logiciels libres dans sa gamme de produits Linksys.

La Free Software Foundation (FSF) attaque Cisco en justice pour violation de d’une licence GPL (General Public License) GNU qui aurait servi à l’élaboration de sa ligne de produits Linksys.

D’après la FSF, Cisco a violé de nombreux brevets, notamment ceux qui concernent le compilateur de logiciels libres GCC, le collection d’outils de développement  de logiciels Binutils et la bibliothèque GNU C. De plus, d’après les termes du contrat de licence Cisco, les clients ne peuvent pas modifier ou partager des informations sur le logiciel utilisé.

“Nos licences ont été conçues pour assurer que tous ceux qui utilisent le logiciel puissent le modifier”, a déclaré Richard Stallman, le président et fondateur de la FSF. “Pour pouvoir exercer ce droit, les utilisateurs ont besoin du code source, et c’est pourquoi nos licences nécessitent que les distributeurs le fournissent. Nous nous appliquons à faire respecter nos licences afin de protéger les droits que tout le monde devraient avoir sur tous les logiciels libres : les utiliser, les partager et les modifier à leur convenance”, a-t-il ajouté.

D’après la FSF, son code a été inclus aux modèles Linksys EFG120, EFG250, NAS200, SPA400, WAG300N, WAP4400N, WIP300, WMA11B, WRT54GL, WRV200, WRV54G et WVC54GC, ainsi qu’au programme Quick-VPN.

La FSF avait déjà collaboré avec Cisco

Cisco est conscient de ces problèmes depuis 2006, assure la FSF. Mais l’équipementier réseau n’a toujours pas rectifié le tir malgré de nombreuses mises en demeure. La FSF a maintenant perdu patience, et porte l’affaire en justice pour obtenir un dédommagement et la suppression du code litigieux.

“Nous avons commencé à travailler avec Cisco en 2003, afin de les aider à établir un processus menant à la conformité avec nos licences logicielles, et les premiers changements avaient l’air prometteurs”, explique Brett Smith, ingénieur responsable de la conformité auprès de la FSF.

“Malheureusement, Cisco n’a jamais fourni les efforts nécessaires à la finalisation du processus, et au bout de cinq ans, nous n’avons toujours pas obtenu de plan de conformité. Nous estimons donc qu’une action en justice représente le meilleur moyen de restaurer les droits que nous accordons à tous les utilisateurs de nos logiciels”, estime-t-il.

Cisco veut se montrer plus conciliant

Cisco a toutefois déclaré être déçue que l’attitude de la FSF, et semble aujourd’hui vouloir trouver un terrain d’entente. “Cisco est un farouche partisan des logiciels open source. Nous prenons très au sérieux nos obligations et nos responsabilités en la matière, et nous sommes déçus qu’une plainte ait été déposée par la FSF, au sujet des travaux avec notre division Linksys”, à déclaré un porte-parole du groupe américain.

“Nous sommes en train de revoir les problèmes soulevés par cette plainte, mais nous estimons être en conformité. Nous avons toujours travaillé en étroite collaboration avec la FSF et espérons trouver une solution qui conviendrait à la société et la fondation”, a-t-il ajouté.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 11 décembre 2008 et intituléCisco sued by FSF over GPL violation


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur