Licence perpétuelle des données : Facebook fait volte-face

Mobilité

Après avoir instauré dans ses CGU la licence perpétuelle sur les données partagées, Facebook fait marche arrière face aux critiques.

L’idée de Facebook d’inclure depuis le 4 février le concept de licence perpétuelle et mondiale sur les contenus partagés créée la polémique depuis le début de la semaine.

Cette récente modification des conditions générales d’utilisation veut dire que les contenus créés et partagés par un utilisateur (vidéos, photos, messages) pourront être conservés par le réseau communautaire, même si le membre se désabonne de Facebook.

Jusqu’à ce matin, on pouvait lire ceci dans l’onglet “Droit de propriété du contenu du site” (en anglais) : “Vous accordez à Facebook le droit irrévocable, perpétuel, non-exclusif, transférable, transférable mondialement d’utiliser, copier, publier, diffuser, stocker, exécuter, transmettre, scanner, modifier, éditer, traduire, adapter, redistribuer n’importe quel contenu déposé sur le site.” Ainsi, sur cette version, l’internaute n’a absolument plus le contrôle sur les contenus qu’il a publiés puis partagés sur le réseau social…

Face à cette annonce, les internautes et les utilisateurs de Facebook ont vivement réagi et ont dénoncé ces nouvelles conditions d’utilisation qui bafoueraient le respect de la vie privée et de droit à l’oubli des données personnelles.

Volte-face pour calmer les esprits

Mark Zuckerberg, a publié une note sur son blog destinée à rassurer les internautes : “Nous ne voudrions par partager vos informations d’une façon qui ne vous conviendrait pas”, argumente le fondateur et P-DG du site américain.

Cette nouvelle clause serait avant tout “une protection juridique” : les informations transmises par un utilisateur à ses contacts sur Facebook ne s’effacent pas en cas de désinscription.

Mais cette intervention n’a pas suffit à rassurer. Aujourd’hui, Facebook a décidé de faire machine arrière et d’annuler la licence perpétuelle sur les contenus partagés mis en ligne sur sa plate-forme.

Le fondateur du réseau social a ainsi justifié cette volte-face sur le blog officiel de Facebook : “Ces derniers jours, nous avons reçu de nombreux retours sur les nouvelles conditions d’utilisation mises en place il y a deux semaines. C’est pourquoi nous avons décidé de revenir à nos précédentes conditions d’utilisation [la licence limitée, ndlr], le temps de régler les questions posées par nos membres.”

Selon nos confrères de Silicon.fr, un sondage réalisé par le réseau social a mis en avant que seulement 6% des internautes ont déclaré être d’accord avec l’instauration d’une licence perpétuelle… Facebook a donc finalement fait le choix d’écouter, pour le moment, ses utilisateurs. Il aurait été dommage de se mettre à dos 175 millions de membres…

Facebook est le site social le plus populaire en France
Ce n’est pas une surprise : selon le cabinet ComScore, Facebook a comptabilisé près de 12 millions de visiteurs uniques en France en décembre 2008, soit une progression de 443% en seulement un an. Le réseau social américain devance ainsi la plate-forme Skyrock (11 millions de visiteurs uniques), suivi de Copains d’avant (5,8 millions de VU), MySpace (3 millions de VU) et de Flick’r (1,8 million de VU)

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur