Likiwi : la téléphonie IP gratuite via Facebook

CloudMobilitéOS mobilesRéseauxSmartphonesVoIP

En explorant un “modèle freemium”, la start-up française Likiwi propose la téléphonie gratuite via les réseaux sociaux (Facebook), le navigateur Google Chrome et bientôt des applications mobiles (iPhone, Android).

Likiwi propose de téléphoner gratuitement via Facebook, Google Chrome ou encore le site Internet de la start-up.

La jeune pousse a été fondée en 2009 par deux étudiants d’ESCP-Europe Aurélie Perruche et Yvan Morales, alors âgés de 23 ans. Ces derniers ont bénéficié d’aides financières de la part de leur école, ainsi que de leurs proches.

5000 euros de capital pour débuter et les deux jeunes co-gérants ont “tout développé d’eux-mêmes”, selon Yvan Morales.

Au démarrage, Likiwi s’est concentré sur le marché français. Puis, le service de téléphonie par IP a ouvert ses portes au monde entier.

Disponible sur Google Chrome, mais aussi en tant qu’application sur Facebook, Likiwi propose de téléphoner gratuitement vers les postes fixes et les téléphones mobiles dans 40 destinations dans le monde, en utilisant la voix sur IP (VoIP).

Il n’y a pas d’application à télécharger. Tout se fait via le navigateur Web.

Mais Likiwi compte aussi envahir les places de marché d’applications App Store d’Apple et Android Market de Google d’ici la fin de l’été.

Outre Facebook, le service s’étendra aussi sur une variété de réseaux sociaux comme Viadeo, LinkedIn et Gmail.

Contacté par la rédaction d’ITespresso.fr, Yvan Morales recense 45 000 utilisateurs à travers le monde, dont 3000 considérés “très actifs”. 40% sont des Français, expatriés pour la plupart.

Plusieurs centaines d’Américains auraient adopté le service, imités par les Canadiens et les Australiens.

En Irlande comme en Espagne, où les forfaits de téléphonie illimitée affichent des tarifs exorbitants, les adeptes de Likiwi seraient de plus en plus nombreux.

L’entreprise dispose aujourd’hui d’une réserve de 15 000 euros. Il s’agit de love money investie principalement dans les serveurs d’hébergement et le développement d’applications mobiles.

Une levée de fonds est envisagée auprès de business angels. Le montant de la transaction avoisinerait dans un premier temps les 100 000 euros.

A terme, une fois franchie la barre des 150 000 utilisateurs (“seuil de crédibilité auprès des annonceurs”, selon Yvan Morales), Likiwi solliciterait jusqu’à un million d’euros de fonds.

(lira le fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur