L’iMac 20 pouces, un nouvel appât pour les ‘switchers’

Mobilité

Pour Apple, c’est la dernière ligne droite avant Noël pour faire de l’oeil aux switchers. Après l’iPod, l’eMac et l’iBook, la firme abat une nouvelle carte avec l’iMac 20 pouces.

La commercialisation d’un iMac à large écran, mardi 18 novembre dernier, tombe à point nommé ! La machine, la seule de sa catégorie à offrir une aussi grande surface de travail (20 pouces, presque 51 centimètres de diagonale), est proposée à un prix similaire au modèle de la gamme qu’elle remplace. Pour 2 500 euros, lui ont toutefois été enlevés 256 Mo de mémoire vive, 80 Go de disque dur et les composants Airport et Bluetooth. Cette version allégée ne leurrera pas les fidèles du Mac, souvent durs envers Apple quand celle-ci les prive d’un “acquis technologique” : ils devront débourser 400 euros de plus pour profiter du même niveau d’équipement que l’ancien 17 pouces. Mais avec son grand écran, le nouvel iMac pourrait bien taper dans l’oeil des switchers, qu’ils viennent des mondes Windows, Linux ou même de Mac OS 9. La seconde vocation de cette machine est en effet probablement de rabattre les nouvelles recrues de l’iPod. Désormais considéré comme la référence des baladeurs numériques, le lecteur garde le Mac pour meilleur allié, malgré l’existence d’iTunes pour Windows (en français depuis peu). L’iMac 20 pouces complète ainsi les récents renouvellements de gamme des eMac et des iBook (voir édition du 23 octobre 2003), eux aussi destinés à séduire les switchers.

L’iBook G4 est ainsi considéré, dans une contribution à OSNews par Assad Khan, comme le meilleur choix en matière de portable actuellement sur le marché. Et il s’y connaît, le bougre ! Khan, un fanatique d’Unix et de Linux de 23 ans vivant aux Etats-Unis, a possédé ces dernières années quelques-uns des ordinateurs portables les plus récents : du Dell Latitude à l’IBM Thinkpad, le jeune homme a également collectionné les PC – jusqu’à huit machines différentes simultanément ! Surtout, Assad Khan a une bonne expérience des systèmes d’exploitation :“J’ai appris Linux avec Red Hat 6 pendant quelques mois, je suis passé à Slackware [un autre Linux, Ndlr], puis à différents Unix BSD ainsi qu’à Solaris. Bien que j’aie utilisé l’un ou l’autre de ces *nix, Windows est resté mon système d’exploitation principal, à cause des jeux et de quelques programmes dont j’avais besoin.” L’iBook G4, confie-t-il, “c’était un choix évident, en ce qui me concerne. Petit, léger, de haute qualité, équipé d’un combo mange-disque, prêt pour Wi-Fi 802.11g et tournant sous Mac OS X Panther, un dérivé BSD avec la plus attirante des interfaces utilisateur du monde. Si vous aimez Unix, si vous avez besoin d’un portable silencieux, disposant d’une grande autonomie, l’iBook G4 est fait pour vous.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur