L’iMac monte en puissance et change de prix

Mobilité

Mise à jour du porte-étendard d’Apple : l’iMac 17 pouces accélère la cadence (1 GHz) et fait siennes les dernières innovations techniques d’Apple. Son cousin de 15 pouces, lui, ne bouge pas. En revanche, la baisse des prix concerne toute la gamme et l’eMac suit le mouvement.

La nouvelle politique commerciale d’Apple a du bon : le constructeur vient en effet de baisser notablement les prix de ses gammes grand public de bureau. Cette chute tarifaire, de 14 % en moyenne et avoisinant les 23 % sur l’eMac, s’accompagne d’une mise à jour appréciable de l’iMac. “Les annonces d’aujourd’hui sont destinées à rendre les produits plus abordables et plus puissants”, a indiqué le patron du marketing des machines, Greg Joswiak, à nos confrères de MacCentral. Objectif avoué : rendre ces Mac particulièrement compétitifs dans un marché très concurrentiel. Ainsi, le premier iMac, dorénavant doté d’un G4 à 800 MHz et seul à conserver un écran LCD de 15 pouces, descend nettement en dessous de la barre des 2 000 euros. Il est commercialisé à 1 554 euros, le prix de l’ancien modèle à 700 MHz, contre 2 271 euros auparavant, mais SuperDrive en moins (un Combo a pris sa place). Aucun autre changement n’est d’ailleurs à noter sur ce modèle. En version dite “ultime”, l’iMac passe de 2 630 à 2 862 euros, hausse largement justifiée par les nouveaux équipements. Les deux modèles à écran 17 pouces évoluent en effet sensiblement : équipés du SuperDrive, ils adoptent la mémoire DDR ainsi qu’un bus tournant à 133 MHz, le gigahertz pour leur processeur, embarquent une carte graphique nVidia GeForce 4Mx, un disque dur Ultra ATA de 80 Go et se tiennent prêts à recevoir une carte AirPort Extreme. De plus, ils gagnent un emplacement pour carte Bluetooth (fournie sur le modèle “ultime”, antenne USB obligatoire sur le 15 pouces), une sortie permettant de les connecter à un écran de télévision (adaptateur optionnel nécessaire) et une entrée son, absente du 15 pouces. En revanche, point de port FireWire 800 : Apple considère que l’équipement doit, pour l’instant, rester réservé aux professionnels du cinéma, aux utilisateurs d’applications professionnelles ou de systèmes RAID. Comme convenu, ces nouveaux Mac ne démarrent plus que sous Mac OS X.

Les derniers Mac sous OS 9

Ce n’est pas le cas des eMac dont les caractéristiques techniques n’évoluent pas. Avec l’iMac dit “Classic” (15 pouces) et le Power Mac spécial, ils restent les seules machines récentes pouvant démarrer sous Mac OS 9. C’est du côté des prix qu’il faut chercher la révision. Hors taxes, ils sont quasi identiques à ceux proposés outre-Atlantique et portent le coût d’acquisition du G4 le plus économique (700 MHz) à moins de 1 200 euros (1 195 euros TTC pour être précis). Avec de tels tarifs, Apple confirme sa volonté de s’imposer comme l’acteur incontournable de la digital life. Un concept qu’elle a créé, mais repris depuis par l’ensemble de la planète informatique. Le Mac, depuis trois jours, est l’une des solutions à vocation multimédia les plus abordables du marché, certainement la plus fonctionnelle et la plus aisée à mettre en oeuvre… Ne reste qu’à patienter pour découvrir les nouvelles applications que Steve Jobs nous prépare, celles qui étendront, une fois encore, le champ d’action du fameux hub numérique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur