Linbox réinvente… le Network Computer

Régulations
Information - news

La toute jeune société française Linbox lance un ordinateur entièrement conçu pour fonctionner en réseau. La Linbox Net Station, dépourvue de lecteur de disquette, de CD-Rom et même de disque dur, est pourtant un vrai ordinateur : AMD K6-II à 400 MHz, 64 Mo de RAM. Mais elle tire toutes ses applications d’un modeste serveur Linux.

L’ordinateur réseau tant annoncé par certains apôtres américains est en train de voir le jour en France. La Linbox Net Station, fabriquée par Linbox, est un pur ordinateur réseau. Niveau performance, elle a toutes les qualités d’un ordinateur de bureau classique : dans sa configuration de base, elle renferme un AMD K6-II cadencé à 400 MHz, doté de 64 Mo de mémoire vive, d’une carte graphique ATI RAGE Pro 8 Mo, et d’une carte son Soundblaster PCI 128. Mais, à l’image d’un véritable ordinateur de réseau, elle est totalement dépourvue de lecteurs : ni disquettes, ni CD-Rom, ni même de disque dur (de quoi se demander pourquoi elle est livrée avec une distribution Linux…). La Linbox Net Station tirera toutes ses ressources du Linbox Net Server, par l’intermédiaire d’une carte Ethernet à 100 Mbits.

L’originalité du LNA (pour Linbox Network Architecture) est de s’appuyer sur un système Linux, qui tourne sur le serveur. La configuration de départ se fait sur le serveur ; ensuite, il ne reste plus qu’à brancher une Net Station, et à l’allumer immédiatement : elle est prête en cinq minutes. Contrairement aux clients des réseaux à clients légers de type ICA, les Linbox Net Station ne sont pas des postes passifs, nécessitant des serveurs ultra-puissants. En fait, quand le client appelle l’application dont il a besoin, les exécutables arrivent à haut débit en mémoire vive du client directement à travers la carte Ethernet 100 Mbits. Et, pour peu que l’application est déjà été appelée par un autre poste, sa présence dans le cache du serveur rend sa vitesse de chargement vers le client aussi rapide qu’en provenance d’un disque dur. “Comme rien n’est sauvegardé en local, la panne d’un poste n’est jamais préjudiciable au travail de l’entreprise : il suffit juste d’en brancher un autre”, explique Stéphane Fermigier, directeur et fondateur de Linbox. En outre, poursuit-il, “dans un réseau classique, il faut toujours administrer chaque poste client individuellement, d’où un coût de maintenance très élevé. Ici, dans l’architecture LNA, les postes clients ne contiennent aucune information, et leur matériel est basique : le TCO est jusqu’à 75% moins cher !” Sans compter que l’architecture LNA peut supporter jusqu’à trois systèmes d’exploitation différents, ce qui fait dire avec humour à son inventeur que la Net Station est 300% compatible. En passant par les émulateurs VMware, ou un émulateur MacOS dédié, Linux sait parfaitement faire tourner des applications Windows ou Mac : idéal pour la consultation de CD-Rom multimédia, par exemple. Et, grâce à la magie et la puissance de ces émulateurs (qui fournissent une émulation matérielle et non pas logicielle, à la différence du projet Wine), il est même possible de faire tourner plusieurs OS simultanément sur le même client ! Attention cependant au coût légal des licences qu’il faudra acquitter, via le kit de compatibilité.

Tel est en effet le principal atout de l’architecture Linbox : elle repose essentiellement sur du matériel performant et libre. Cela va des ordinateurs, qui sont assemblés à partir de matériel courant, aux logiciels, qui sont libres : le rapport qualité-prix du réseau reste imbattable, aussi bien pour la bureautique que pour l’Internet, pour le développement industriel que pour l’éducation.

Les Network Computers, qu’annonce régulièrement Larry Ellison, le Pdg d’Oracle, n’ont jamais persuadé les constructeurs, en partie à cause de leur architecture propriétaire Java, aux performances mitigées. Avec un choix délibéré du logiciel libre et du matériel standard, la Linbox Net Station, pourrait bien être la réponse, européenne qui plus est, aux prédictions de Larry Ellison.

Pour en savoir plus : le site de Linbox


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur