Lindows changera de nom en Europe

Mobilité

Confronté à une décision de justice favorable à Microsoft, Lindows n’a pas d’autre choix que de changer la marque de son produit pour continuer à le vendre en Europe.

Lindows vient de perdre une bataille dans la guerre qui l’oppose à Microsoft. Le juge John Coughenour, du District de Seattle, vient de rejeter la demande de l’éditeur d’une distribution Linux visant à empêcher Microsoft de continuer à le poursuivre à l’extérieur du territoire américain. Lindows avait notamment été poursuivi en Europe. La Finlande, la Suède, les Pays-Bas, le Luxembourg et, suite à l’abandon du seul distributeur local de l’OS, la France avaient donné raison à Microsoft. A savoir que le nom de Lindows est trop proche de celui de Windows et constitue en ce sens une contrefaçon qui interdit toute exploitation commerciale de la marque.

Nouveau nom le 14 avril

Inventif et réactif, Lindows s’était alors ingénié à se mettre en conformité avec les jurisprudences locales européenne en remplaçant, non sans humour, son Lindows par Lin—s (voir édition du 18 février 2004), le temps d’obtenir de la justice américaine l’arrêt des poursuites internationales par Microsoft. Malheureusement pour la start-up, John Coughenour a estimé qu’il n’était pas en mesure de décider si Microsoft pouvait ou non poursuivre Lindows Inc. à l’étranger. Validant ainsi les décisions locales européennes. Conséquence, Lindows s’apprête à changer de nom en Europe. Et dévoilera la nouvelle marque le 14 avril prochain. Aussi drôle soit la trouvaille, il est difficile de vendre un produit qui s’intitule Lin—s.

Une situation paradoxale dans la mesure où aux Etats-Unis, territoire d’activité des sièges sociaux des deux entreprises, Lindows a toujours le droit d’exploiter sa marque éponyme. La société de Michael Robertson a contré la démarche du géant de Redmond en lançant un procès pour tenter de déposséder Microsoft de la marque Windows jouant sur l’argument qu’il s’agit d’un terme générique (Fenêtres, en français). Procès sans cesse repoussé et dont la prochaine audience n’est pas prévue avant la fin de l’année 2004. Si Lindows gagne, il sera à son tour en mesure d’attaquer Microsoft à l’étranger pour tenter de l’empêcher d’exploiter sa marque.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur