L’industrie des wafers de silicium : un marché à 12 milliards de dollars

Mobilité

La forte demande de “galettes” de silicium en 300 millimètres en 2007 pousse les prix à la hausse.

12,5 milliards de dollars. C’est, selon le cabinet Gartner, le revenu généré en 2007 par l’industrie de production des galettes de silicium, les “wafers”, à partir desquels les producteurs de puces électroniques fabriquent leurs composants. Les wafers sont aux fondeurs de processeurs ce que l’acier est aux constructeurs automobiles : une matière première qu’ils ne conditionnent pas eux-mêmes.

Intel, AMD et autres STMicroelectronics font donc appel à des sociétés spécialisées. C’est en Asie/Pacifique que se concentre le principal volume de production de wafers. En la matière, Shin-Etsu Handotai est le leader incontesté. Toujours selon le rapport du Gartner, l’entreprise japonaise a réalisé plus de 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Elle progresse de près de 24 % et détient 32,5 % du marché à elle-seule.

Une croissance en revenus de 22,5 %

Suivent l’américain Sumco et l’allemand Siltronic avec respectivement 21,7 % et 14,8 % du marché. En réalisant 2,7 et 1,8 milliards de dollars de revenus en 2007, ils bénéficient d’une croissance annuelle respective de 24 % et 29 %. MEMC Electronic Materials (9,7 % du marché) et Sumco Techxiv (7,7 %) occupent les 4e et 5e places.

Globalement, le secteur a connu une croissance en revenus de 22,5 % en 2007 (10,2 milliards de dollars en 2006). Une production tirée par la demande en wafer de 300 millimètres. “La croissance est due à deux facteurs : une demande continue en galettes de 300 mm, ce qui a eu pour effet d’imposer des prix optimum; et le bénéfice global de tarifs de galette élevés, partiellement causés par la pénurie de polysilicium“, estime Takashi Ogawa, analyste au sein du groupe d’études du secteur des semiconducteurs chez Gartner.

La demande grandissante de matériel informatique, et donc de puces électroniques, attendue pour 2008 (il devrait notamment se vendre 13 % de PC de plus qu’en 2007, soit près de 300 millions de machines, selon Gartner) vont continuer de faire les beaux jours de l’industrie du silicium.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur