L’industrie du disque veut tuer MP3

Cloud

L’association américaine représentant l’industrie du disque vient de créer un consortium pour mettre en place un système sécurisé de distribution de musique sur le Net.

La très puissante Recording Industry Association of America (RIAA) vient d’annoncer la création d’un consortium chargé de mettre au point un système sécurisé pour la distribution de musique via Internet. Baptisé SDMI pour Secure Digital Music Initiative, il rassemble les plus importantes maisons de disques (BMG, Sony, EMI, Seagram… ) et de nombreux labels indépendants. Des géants de l’informatique et des nouvelles technologies dont IBM, Intel, Microsoft, Sony, AOL, AT&T et Lucent y participent également.

Le SDMI doit mettre au point une solution technologique qui permettra d’acheter des albums de musique en les téléchargeant sur Internet. A2b, la solution de la société Liquid Audio pourrait être retenue parce qu’elle s’appuie sur des algorithmes de cryptage qui empêchent le piratage des morceaux. En mettant en place une solution fiable et souple, les maisons de disque pensent qu’elles n’auront pas de mal à imposer un format standard grâce aux millions d’albums dont elles gèrent les droits. Les constructeurs d’appareils grand public pourraient alors fabriquer des appareils compatibles avec le format retenu. Ce nouveau canal de distribution est un enjeu énorme pour les maisons de disque qui pourraient augmenter les ventes tout en diminuant les coûts de fabrication et de distribution des disques. Elles doivent cependant se protéger du piratage.

La RIAA poursuit actuellement les sites qui diffusent gratuitement de la musique sur le Net dans des formats numériques de qualité CD comme le MP3 (Mpeg 1 Audio Layer 3). De nombreux sites pirates proposent déjà de télécharger des morceaux protégés par les droits d’auteurs. L’association a aussi porté plainte contre les fabricants de matériel permettant de jouer des fichiers MP3 comme le Rio, un baladeur à mémoire flash conçu par Diamond Multimedia et pouvant stocker une heure de musique de qualité CD. Le problème n’est pas simple car certains artistes autorisent la diffusion de leurs oeuvres par ce biais. La semaine dernière, Billy Idol, la pop star des années 80, a annoncé qu’il allait diffuser ses deux nouveaux titres sur le site MP3.com.

Pour en savoir plus : http://www.riaa.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur