L’informatique mobile dope les pertes de données

Mobilité

Les erreurs ou les mauvaises habitudes d’utilisation des ordinateurs de poche et des portables ont fait grimper en flèche les pertes de données dans les entreprises.

Le spécialiste de la protection et la récupération de données Ontrack a remarqué un bond de 30% des appels à l’aide depuis le mois de juin. Selon ses dirigeants, l’augmentation du nombre de travailleurs mobiles qui n’ont pas réussi à sauvegarder correctement leurs informations entraînent de plus en plus de pertes de données -parfois cruciales pour l’entreprise. Ontrack indique avoir doublé la taille de son centre d’appels pour répondre à la demande.

Ben Allen, directeur pour Ontrack Europe, explique : “Il y a des risques supplémentaires chez l’utilisateur mobile, tout remue autour de lui. L’erreur classique est de sauvegarder un fichier sur le disque dur de son portable et de déplacer la machine durant le processus. Résultat, vous avez une vraie bouillie entre les mains”. Selon lui, la plupart des sauvegardes sont faites sur des ordinateurs portables, mais les assistants numériques deviennent un vrai problème. “Je suspecte que cela deviendra encore pire. Dans tous les cas, les coûts d’équipements sont faciles à calculer, mais la perte de données peut être sans prix.”.

La plupart du temps, ce sont les employés eux-mêmes qui décident de l’achat d’un tel terminal, d’où des problèmes de compatibilité avec la foison d’applications et de systèmes d’exploitation existants. Les entreprises françaises commencent toutefois à plébisciter ces appareils (voir édition du 28 octobre 1999). Tant mieux selon Ontrack, car les administrateurs en informatique pourront mieux contrôler les flux et les modes d’utilisation. “Nous recommandons aux entreprises de considérer l’achat des assistants numériques pour leurs employés, pour éliminer l’incertitude liée aux personnes qui contrôlent les données sur ces appareils”, conclue Ben Allen.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur