LinkedIN veut accélérer dans la génération de leads

CRMMarketing

Pionnier américain des réseaux sociaux, LinkedIN entend accélérer la monétisation de sa formidable base de près de 100 millions de professionnels.

Pionnier américain des réseaux sociaux, LinkedIN entend accélérer la monétisation de sa formidable base de près de 350 millions de professionnels.

Outre les offres d’emploi et les abonnements premium, qui représentent encore la majorité de son chiffre d’affaires, LinkedIn propose depuis déjà quelques années une gamme de “marketing solutions” , incluant des outils publicitaires mais également une plate-forme destinée à la “génération de leads” c’est à dire à l’acquisition de prospects.

Nous veillons à faire de LinkedIn la meilleure plate-forme pour aider les professionnels du marketing à atteindre leurs objectifs en matière de communication mais également d’acquisition de prospects” nous indique Russel Glass, le fondateur de Bizo, une start-up rachetée l’année dernière par LinkedIn pour renforcer ces solutions marketing.

Entre les “sponsor updates”,  le “lead accelerator” ou encore le “Sponsored InMail”, LinkedIn offre ainsi toute une palette d’outils et de formats orientés sur l’acquisition de ces prospects.

Paradoxalement, le réseau social BtoB refuse toutefois tout modèle à la performance, préférant facturer ses services sur la base de l’impression, du clic ou du volume d’usage.

Nos solutions apportent beaucoup de valeur aux marketeurs avec la bonne audience, le bon accompagnement et les bons formats. Le modèle par abonnement nous semble le plus adapté et il peut évoluer en fonction du volume de leads à traiter” précise Russel Glass.

LinkedIn s’éloignerait-il de son modèle media historique au profit de celui d’une plate-forme logicielle comme SalesForce.com ?

LinkedIn est un formidable outil d’acquisition tandis que SalesForces est un outil phénoménal pour gérer sa relation client. Les deux services sont clairement complémentaires“, admet Russel Glass.

La première firme américaine affiche une valorisation de 32 milliards de dollars, contre 41 milliards pour la seconde.

linkedin lead

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur