LinkedIn acquiert Refresh.io : quand le social rencontre le big data

EntrepriseFusions-acquisitionsMarketingSocial MediaStart-up

LinkedIn a mis la main sur Refresh.io, start-up qui exploite les technologies big data pour simplifier la mise en relation de professionnels.

Refresh.io développera désormais ses outils d’analyse prédictive pour le compte de LinkedIn.

Le réseau social BtoB a mis la main sur cette société californienne fondée en 2011 à Mountain View et qui s’est spécialisée dans l’exploitation des technologies big data pour faciliter la mise en relation de professionnels.

En un peu plus de trois ans d’activité, ses développements se sont concentrés sur une application mobile pour iPhone destinée à faire remonter des informations supplémentaires sur des contacts avant une rencontre formelle. De quoi permettre d’engager plus simplement la conversation… et d’accélérer plus particulièrement les démarches des commerciaux, cible principale de Refresh.io.

Pour établir ces profils, la start-up s’appuie non seulement sur des données publiques (blogs, sites Internet…), mais aussi et surtout sur celles propres à l’utilisateur et à son environnement : réseaux sociaux (Facebook et LinkedIn), messagerie électronique, calendriers partagés (Google, iCloud, Yahoo, Exchange), notes et listes de tâches (sur Evernote par exemple), etc.

En fonction des rendez-vous programmés dans son agenda et des éventuelles interactions préalables avec les contacts qu’il doit rencontrer, l’utilisateur obtient davantage de renseignements sous la forme de fiches mêlant expérience professionnelle, photos et publications sur les réseaux sociaux. Il lui est même suggéré d’aborder certains sujets de discussion et points qu’il pourrait avoir en commun avec son interlocuteur.

Cette approche globale a valu à Refresh.io de lever 10 millions de dollars à l’automne 2013, auprès de références du capital-investissement comme Redpoint Ventures et Foundation Capital. La start-up s’est aussi rapprochée – en 2014 – de Salesforce pour établir des jonctions avec son logiciel de gestion de la relation client.

Selon TechCrunch, 12 des 15 salariés de la start-up rejoindront les équipes de LinkedIn pour travailler sur l’intégration de leurs technologies. Parmi eux, les deux cofondateurs Bhavin Shah (CEO ; ancien de l’éditeur Leapfrog, spécialisé dans les solutions éducatives) et Paul Tyma (ingénieur chez Google entre 2005 et 2008).

L’application mobile Refresh.io ne sera plus utilisable à compter du 15 avril. Elle a d’ores et déjà été retirée de l’App Store d’Apple.

Cette acquisition n’est pas sans rappeler celle de Rapportive. Il y a trois ans, LinkedIn s’offrait cette jeune pousse dont les technologies permettaient aux utilisateurs de Gmail d’en apprendre plus sur leurs contacts.

Plus récemment (à la mi-mars en l’occurrence), LinkedIn a absorbé Careerify, éditeur d’outils de recrutement axés sur la mobilité interne et la découverte de profils via les réseaux sociaux.

refresh-linkedin

Crédit photo : Rawpixel – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur