LinkedIn ouvre une déclinaison en Chine malgré la censure d’Etat

CensureCloudManagementRégulationsRessources humaines
linkedin-chine

LinkedIn a lancé la version bêta de son réseau social BtoB en Chine. L’équipe locale devra composer avec les limites en termes de liberté d’expression.

LinkedIn a lancé la bêta ouverte de la déclinaison de son service en Chine. Le chinois simplifié est donc la 22ème langue proposée par le réseau social professionnel.

Auparavant, LinkedIn était déjà actif en Chine. La plateforme recensait déjà 4 millions de membres dans le pays à travers la version anglaise. Et récemment, elle avait profité d’une mise à jour à l’outil de messagerie instantanée WeChat pour accroître son influence en Chine.

Avec cette nouvelle version locale, LinkedIn a pour ambition de séduire 140 millions de nouveaux membres (le service revendique une base de  277 millions d’utilisateurs répartis dans le monde).

Tous les internautes chinois déjà membre du réseau social professionnel peuvent facilement changer de version de plateforme via les paramètres de langage. Cependant, le LinkedIn en chinois simplifié étant encore en bêta, certaines fonctionnalités ne sont pas activées. Par exemple, les groupes de discussion par centres d’intérêt n’existent pas.

Mais des passerelles sont montées avec des services locaux comme le portail Sina et la messagerie instantanée Tencent. Leurs membres peuvent importer leurs contacts Weibo (micro-blogging façon Twitter) sur la déclinaison locale de LinkedIn.

LinkedIn face à la censure

Mais, comme tout autre service de communication en Chine, le réseau social d’origine américaine doit se plier à la censure d’Etat.

Comme conditions pour pouvoir opérer dans le pays, le gouvernement chinois impose des mesures de censures sur les plateformes Internet. LinkedIn respecte vigoureusement la liberté d’expression et est fondamentalement opposé à la censure des gouvernements”, déclare Jeff Weiner, CEO de LinkedIn dans une contribution blog de la société.

En même temps, nous croyons aussi que l’absence de LinkedIn en Chine pourrait empêcher les professionnels chinois de se connecter à d’autres sur notre plateforme mondiale, ce qui limiterait les capacités individuelles de chaque citoyen chinois à poursuivre et atteindre des opportunités économiques, des rêves, et des droits qui sont importants pour eux.”

Pour s’implanter en Chine, LinkedIn a monté une co-entreprise avec Sequoia China et CBC. La branche locale est dirigée depuis le début de l’année par Derek Shen, ex-CEO fondateur de Nuomi.com (un Groupon local).

linkedin-chine
Montage : Thibault Deschamps pour ITespresso.fr
Crédit logo : LinkedIn

Quiz : LinkedIn, Viadéo… Etes-vous un as du réseautage ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur