LinkStudio, un espion au service des éditeurs

Cloud
Information - news

Une start-up française a mis au point une technologie qui permet aux éditeurs de tout savoir des utilisateurs de leurs logiciels.

Sur le site Internet de la start-up française, on peut lire: “Demandez à NetQuartz d’installer gratuitement LinkStudio dans votre programme“. Pour l’éditeur, rien de plus simple, il lui suffit de communiquer l’adresse Internet où NetQuartz y trouvera le logiciel, et ce dernier lui renverra une version intégrant LinkStudio, sa technologie de suivi d’utilisation. Le programme modifié est incomplet, et toute tentative d’utilisation requiert une connexion automatique sur le site de l’éditeur pour récupérer la partie manquante.

Il y a deux façons d’aborder LinkStudio. Côté pile, c’est un outil qui permet aux éditeurs de contrôler l’usage de leurs logiciels, par exemple pour les louer à leurs clients. C’est aussi le moyen de récupérer des informations des utilisateurs pendant les périodes d’évaluation de préversions des logiciels, de connaître le nombre réel de personnes qui utilisent un logiciel téléchargé sur Internet et de relancer les utilisateurs de versions de démonstration. LinkStudio permet également à l’éditeur de dialoguer avec ses clients par Internet. InstallShield ne s’y est pas trompé, qui a signé un accord avec NetQuartz pour utiliser LinkStudio dans ses opérations de prospection commerciale. Une version d’InstallShield intégrant la technologie de suivi a été diffusée en France sous forme de CD-Rom gratuit inséré dans un magazine professionnel.

Côté face, LinkStudio présente de réels dangers pour les utilisateurs. Mal employée, la technologie permet de tout savoir de ce qu’ils font du logiciel: l’éditeur peut savoir en temps réel qui utilise son logiciel, pendant combien de temps, de quelle manière et détecter s’il s’agit d’une copie illicite. La technologie permet également de désactiver le programme à distance. Déjà menacés par les cookies qui peuvent désormais être liés aux adresses électroniques, les régies publicitaires planétaires qui connaissent tout des pages visualisées par les internautes sur des centaines de milliers de sites, les programmes indiscrets comme Real Player qui transmettent des informations discrètement à l’éditeur, les internautes voient leur espace de liberté se restreindre chaque jour un peu plus. La tendance à la location du logiciel soutenue par des éditeurs comme Microsoft ou Corel et des technologies comme LinkStudio nous mènent tout droit à l’ère de Big Brother.

NetQuartz


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur