L’innovation chez Palm malmenée sur fond de rumeurs de cession

Cloud

Aux Etats-Unis, le responsable en charge de l’innovation WebOS pour Palm a donné sa démission. Fin avril, le smartphone Palm Pre débarque chez SFR.

(correction 20/05/10 à 11:43)

C’est un coup dur pour Palm qui fait l’objet de rumeurs de rachat en raison de difficultés financières.

Michael Abbott, en qualité de senior vice-président pour les logiciels et les services chez le fabricant de PDA et de smartphones, a donné sa démission.

Installé à ce poste depuis deux ans, il est considéré comme le principal artisan de la “relève” de Palm en termes d’innovation en élaborant WebOS, le système d’exploitation pour smartphones.

Il est embarqué dans ses smartphones nouvelle génération qui fait l’objet de toutes les attentions : Palm Pre et Pixi Plus.

Le moment est mal choisi pour quitter le navire alors que la banque d’affaires Goldman Sachs disposerait d’un mandat pour vendre Palm au plus offrant.

Les prétendants ne manquent pas : HTC, Huawei, Lenovo…

Des positions stratégiques sont prises autour du fabricant de smartphones.

La semaine dernière, on apprenait que le fonds d’investissement Harbinger Capital Partners avait acquis une participation de 9,5% dans Palm. Une montée en puissance pour mieux vendre ensuite ?

Beaucoup de bruits donc autour de Palm alors que les nouveaux smartphones arrivent progressivement en Europe.

Après l’introduction du Palm Pre en Allemagne, la firme américaine prépare le terrain pour les déclinaisons Palm Pre Plus et Palm Pixi Plus disponibles chez les opérateurs o2 et Vodafone à partir du 28 avril.

En France, les smartphones de Palm seront disponibles à partir du 27 avril sur le site de SFR. Ils arriveront ensuite d’ici mi-mai dans les boutiques de l’opérateur.

Le Pre Plus devrait être commercialisé au prix de 149 euros (hors promotion commerciale) tandis que le Pixi Plus sera proposé “à partir de 29 euros”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur