L’Internet plus gratuit que gratuit

Régulations

Deux fournisseurs d’accès renchérissent dans la bataille des prix liés aux accès Internet : Club-Internet lance une offre “abonnement + communications” à 177 francs par mois tandis que le groupe Serveur propose de rémunérer les internautes les plus accros du Web.

Quelques jours seulement après la décision rendue par l’ART (Autorité de régulation des télécommunications) qui autorise les fournisseurs d’accès à proposer des forfaits téléphoniques de connexion à Internet utilisant la boucle locale (voir édition du 31 mai 1999), Club-Internet devance France Telecom en lançant à partir du 1er juillet le forfait “Transparence”. Pour 177 francs par mois, il inclue un abonnement mensuel à 77 francs et un forfait de 20h de communications téléphoniques Internet à 100 francs.

Convaincu que le frein au développement de l’Internet n’est pas le prix payé par l’internaute à son fournisseur d’accès (l’abonnement étant bon marché voire gratuit) mais celui des communications locales onéreuses, le fournisseur d’accès rattaché à Grolier Interactive (filiale multimédia de Lagardère), s’est allié avec l’opérateur privé Kertel (filiale de Pinault-Printemps-Redoute). Club-Internet porte ainsi son effort sur les coûts de communications locales et grâce à cette formule, divise par trois la facture des abonnés (en heure pleine), soit 5 francs l’heure de connexion à toute heure de la journée.

Attention, il s’agit pour l’instant d’un test proposé aux 5.000 premiers abonnés d’Ile de France qui en feront la demande en attendant les nouvelles formules tarifaires de la rentrée généralisées aux 280.000 abonnés de Club-internet et allant du forfait “abonnement +téléphone internet”, à l’accès libre sans abonnement et payable à la consommation.

Même si l’annonce relance la guerre des prix, on est encore loin de certaines offres aux Etats-Unis ou en Grande Bretagne, où la connexion à internet est totalement gratuite : ni abonnement, ni coût de communication locale (voir édition du 30 avril 1999). Mais on s’en approche à petits pas. Surtout avec l’annonce du groupe Serveur de lancer à partir du 15 juin, “l’Internet plus que gratuit “, une formule qui tend à rémunérer l’internaute en fonction de son assiduité à rester en ligne ! Serveur compte en effet proposer -dans un premier temps sur Paris, Lille et Lyon- une formule à la carte assez inédite. Pour moins de 25 heures de connexion mensuelles, l’abonnement coûte 35 francs. Il est gratuit à partir de 25 heures, et au delà de 30 heures, le fournisseur s’engage à rémunérer l’internaute en lui redonnant 50 centimes empochés par heure entre 30 et 49 heures de surf par mois et 1 franc par heure au delà de 50 heures par mois. Le paiement sera effectué par virement automatique en fin de mois.

Le modèle économique repose sur la publicité, ciblée grâce à un questionnaire qualitatif (plus de 50 questions), que devra remplir chaque abonné et sur le reversement de France Telecom au titre des communications locales consommées par les abonnés de Serveur (de 1,20 à 1,80 franc de l’heure).

Pour en savoir plus :

Le site de Club-Internet Le site de Serveur


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur