L’Internet sur mobile marche mieux en Europe qu’aux Etats-Unis

Mobilité

Selon ComScore, sur les cinq pays européens analysés face aux USA, la France
arrive en troisième position.

Selon une nouvelle étude de ComScore, les Européens utilisent plus volontiers la fonction Internet de leur téléphone mobile que les Américains. Dans son dernier rapport baptisé Mobile Tracking, ComScore estime que 29% des internautes européens résidant en France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-uni surfent régulièrement sur Internet grâce à leur téléphone mobile. A titre de comparaison, cette fonction est couramment utilisée par seulement 19% des utilisateurs américains.

De tous les pays étudiés par ComScore, le plus fort taux de pénétration de l’Internet sur mobile a été observé en Allemagne et en Italie (34% chacun), suivis de la France avec 28%, de l’Espagne (26%) et du Royaume-Uni (24%). Les 19% estimés aux Etats-Unis correspondent au taux de pénétration le plus faible.

L’étude révèle également que l’Internet sur mobile est plus couramment utilisé par les hommes que par les femmes. Sur les six pays étudiés, les hommes représentent 55% des internautes surfant sur leur téléphone mobile, bien que la pénétration d’Internet demeure parfaitement équilibrée entre les hommes et les femmes.

Selon cette même étude, Nokia est la marque de téléphone la plus populaire pour la fonction Internet sur mobile dans cinq des six pays étudiés, avec une part de marché variant de 22% en France à 50%en Italie. Aux Etats-Unis en revanche, avec 17 % de part de marché, Nokia cède sa première place à son concurrent Motorola (26%).

Les internautes utilisent principalement leur téléphone mobile pour se rendre sur les plus grands portails, dominés notamment par Google, Yahoo et MSN. Les services sur mobile mis en oeuvre par les opérateurs, tels que Vodafone, O2 et T-Mobile, sont également très fréquentés par les internautes, et plus particulièrement en Europe.

“Les trois-quarts des utilisateurs américains de l’Internet sur mobile accèdent au contenu fourni sur les grands portails tels que Google, Yahoo ou MSN, contre seulement 30% en Europe”, a indiqué Bob Ivins, directeur général de ComScore Europe. “En Europe, l’Internet sur mobile reflète la dynamique de l’Internet traditionnel. Google conserve une excellente position, mais les autres portails américains atteignent un taux de pénétration très inférieur sous l’effet de la concurrence locale (les opérateurs de téléphonie mobile dans le cas présent) qui a l’avantage structurel de contrôler dans une certaine mesure le point d’accès et l’interface du téléphone portable.”

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 23 octobre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur