L’Internet vient en aide à la presse quotidienne

Mobilité

Un rapport, remis au ministère de la Culture sur la lecture de la presse quotidienne par les jeunes, propose des abonnements gratuits et l’accès libre aux archives des journaux via Internet.

Le 6 octobre 2004, Bernard Spitz, maître des requêtes au conseil d’Etat, a remis à Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture et de la Communication, un rapport sur la lecture de la presse quotidienne par les jeunes. Pour remédier à la désaffection actuelle vis-à-vis des journaux quotidiens, le conseiller d’Etat a émis plusieurs propositions pour redonner envie aux jeunes de lire les journaux, notamment l’usage du Net.Sa première proposition consiste à offrir un abonnement gratuit de deux mois à un quotidien d’information politique et générale lorsqu’un jeune atteint la majorité civique. L’inscription serait effectuée par le biais d’une procédure dématérialisée “simple, souple et sécurisée, utilisant Internet”.Des archives accessibles sur InternetAutre mesure préconisée : favoriser l’accès aux quotidiens et aux archives sur Internet. A partir d’une université, un étudiant pourrait se connecter gratuitement aux bases de données des journaux en ligne dans un but d’information ou de recherche de documentation. Les éditeurs de presse seraient alors dédommagés par l’Etat et la région. Cette initiative pourrait s’inscrire dans le projet “Espace numérique des savoirs”, qui met à la disposition des professeurs des ressources éducatives multimédias afin de développer l’usage des nouvelles technologies à l’école. Bernard Spitz surfe également sur l’opération “Un portable, un euro”, dont le dispositif a été récemment présenté par le ministère de l’Education nationale (voir édition du 28 septembre 2004). L’auteur du rapport souhaiterait inclure dans ce programme d’équipement informatique adapté aux étudiants une offre d’accès aux archives Internet des quotidiens. Une enveloppe de 3,5 millions d’eurosAprès la remise de ce rapport, le ministère de la Culture a fait savoir qu’il comptait prendre des mesures adéquates dans le cadre du projet de budget 2005 des aides à la presse. Une enveloppe de 3,5 millions d’euros devrait être consacrée à cette problématique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur