Linus Torvalds rejoint le monde libre

Cloud

Malgré ses activités professionnelles chez Transmeta, Linus Torvalds poursuivait le développement du noyau Linux qu’il a créé. En rejoignant l’OSDL, le père de Linux va pouvoir s’y consacrer pleinement. Objectif : accélérer l’adoption de Linux par les entreprises.

“Cela me fait un peu bizarre de finalement travailler officiellement au projet qui me préoccupe depuis douze ans, mais avec la version 2.6.x, il semble logique que je m’y consacre intégralement”, déclare Linus Torvalds. Le père de Linux s’exprime dans le communiqué de l’Open Source Development Lab (OSDL), consortium à but non lucratif chargé de développer des fonctions professionnelles du système d’exploitation libre afin de séduire les entreprises. Linus Torvalds va donc quitter Transmeta, où il était notamment chargé de promouvoir les processeurs Crus?, pour désormais se consacrer intégralement au développement de Linux au sein de l’OSDL. Il y supervisera des centaines de développeurs répartis dans le monde.

Une formidable crédibilité aux efforts d’OSDL “Le choix de Linus de nous rejoindre confirme l’importance de notre mission, déclare Stuart Cohen, président de l’Organisation. “L’OSDL est la seule organisation où les développeurs, clients et vendeurs de Linux peuvent participer de façon égalitaire [au développement de Linux], la vision et les conseils de Linus dont va profiter le Lab vont accroître notre valeur auprès de ces groupes”, poursuit-il. Autrement dit, l’arrivée de Linus Torvalds devrait aider à l’accélération du déploiement de Linux au sein des entreprises. Pour George Weiss, vice président et directeur de recherche du cabinet d’études Cartner, “Linus Torvalds apporte une formidable crédibilité aux efforts d’OSDL pour intégrer les évolutions de Linux aux environnements informatiques des entreprises”. Une analyse élogieuse qui tombe pourtant mal face aux accusations de la société SCO. Celle-ci soupçonne le père du logiciel libre d’avoir intégré du code Unix sous licence SCO dans le noyau de Linux (voir édition du 18 juin 2003).

Quoi qu’il en soit, la nomination de Linus Torvalds à l’OSDL apparaît comme tout à fait logique. Comment, en effet, continuer à développer ? ou superviser le développement ? d’un système de plus en plus complexe tout en poursuivant une activité professionnelle prenante et sans rapport direct? Soit Transmeta était prêt à laisser son employé développer Linux sur ses heures de travail (mais la crédibilité des produits Transmeta a-t-elle encore besoin de la popularité du personnage?). Soit Linus Torvalds se devait d’abandonner ses activités parallèles s’il voulait profiter un peu de ses nuits. D’autant que les ponts entre l’ancien étudiant finlandais et la start-up ne sont pas totalement rompus puisque Transmeta est membre de l’OSDL. Tout comme Alcatel, Cisco, Computer Associates, Dell, Ericsson, Force Computers, Fujitsu, HP, Hitachi, IBM, Intel, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur