Linus Torvalds tance vertement Microsoft

Mobilité

Le principe de la location de logiciels serait “stupide” et la récente charge de Microsoft contre le modèle open source, “complètement débile”… A quelques semaines du lancement annoncé de son autobiographie, Linus Torvalds tire à boulets rouges sur la firme de Redmond.

Pourquoi vous embêter à acheter régulièrement de nouvelles versions de vos logiciels alors que vous pourriez louer le programme à l’année, mises à jour comprises ? Pour les éditeurs de logiciel, Microsoft en tête, l’idée tient du génie : ce modèle leur garantit un revenu constant tout en reléguant le problème du piratage aux oubliettes. Pour Linus Torvalds, symbole un peu malgré lui du logiciel libre, il n’a aucune chance d’être adopté par le public. “C’est complètement stupide car personne n’en voudra”, a-t-il affirmé dans une interview donnée au site américain Cnet. Pour le créateur de Linux, ces modèles sont voués à l’échec pour de nombreuses raisons, dont le fait que les utilisateurs de logiciels ont beaucoup moins besoin de mises à jour qu’auparavant. De plus, ajoute-t-il, la nature humaine déteste le principe de la location. En attendant, la ‘révolution’ est en marche : Microsoft a dévoilé la semaine dernière un nouveau programme de location de licences à destination des entreprises, et ne cache pas que le modèle de l’abonnement pourrait à terme être appliqué aux produits grand public.

“La distribution gratuite de la connaissance est à la base des progrès de l’humanité”

Second sujet d’énervement pour Torvalds : la charge publique d’un cadre de Microsoft contre le principe du logiciel libre (voir édition du 4 mai 2001), établissant un parallèle osé entre la récente vague de faillites dans les start-up et un modèle de distribution open source “malsain”. Microsoft estime notamment que le fait d’utiliser une portion de programme en source libre dans un logiciel rend l’entreprise vulnérable au vol de sa propriété intellectuelle. “Un argument débile”, répond Torvalds dans un autre entretien (sur Zdnet.com). Il est important, selon lui, de faire une différence entre le produit et la connaissance, la diffusion et le partage gratuit de cette dernière ayant été la base de tous les progrès de l’humanité “depuis l’antiquité”. Certes, Linux ne sera jamais une bonne affaire, continue Torvalds, mais deviendra peut être une pierre angulaire d’Internet et pourra servir à construire “de meilleurs produits”. En résumé, conclut-il, “la tradition d’une science ouverte a fait plus pour bâtir l’économie d’aujourd’hui que Microsoft ne le fera jamais”. Quant aux tentatives de la firme de déconsidérer un modèle de distribution libre des logiciels, “elles ne valent pas le prix du papier sur lesquelles elles ont été imprimées”. Fin de citation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur