Linux à la place de Windows CE !

Cloud

Linux sur un PC de poche Compaq ? Les créateurs du projet Pocket Linux y sont parvenus. A des fins de démonstration seulement. Mais cela fait un exemple de plus de l’adaptabilité de l’OS libre.

Et si Linux devenait un acteur majeur dans le domaine des systèmes d’exploitation pour PC de poche ? Les créateurs du projet Pocket Linux, eux, y croient. Et pour démontrer qu’il ne s’agit pas d’une chimère, ils ont désossé un iPaq, le dernier modèle de PC de poche de Compaq, pour remplacer Windows CE par… Pocket Linux, une version allégée du système d’exploitation libre. Soyons clairs, il ne s’agit pas encore d’une opération réalisable par n’importe qui, ainsi que le montre cette série de photos publiée sur le site Handhelds.org. Il faut ouvrir la machine pour changer le système d’exploitation. Il n’empêche. Même s’il n’est pas tout à fait terminé, Pocket Linux fonctionne parfaitement.

Côté technique, Pocket Linux est basé sur la toute dernière version du noyau de Linux (actuellement la 2.4.x), auquel est ajoutée Kaffe, une machine virtuelle Java développée en Open Source. Le tout repose

quasiment entièrement sur un moteur XML qui est utilisé pour afficher à l’écran tout type de données, qu’il s’agisse de la base de données de configuration, des courriers électroniques, ou même du “look” des applications. Et bien sûr, tous les outils de connexion à Internet sont inclus. Parmi les outils déjà disponibles, on note également une application “maison” de reconnaissance de l’écriture manuscrite, un player MP3 et même un module de visualisation de vidéo au format Mpeg-1.

Selon les propres dires d’un des concepteurs de Pocket Linux, dans un article publié par le site All Linux Devices, l’iPaq a

surtout été choisi pour son design. Mais c’est un produit un peu cher qui ne correspond pas vraiment à l’esprit du logiciel libre. Le but de

l’équipe de développement est de faire tourner Pocket Linux sur de nombreuses machines de poche, dont l’Helio de Vtech. Pour environ 1 300 francs, l’Helio offre un processeur Risc 32 bits à 75 MHz, avec un écran noir et blanc toutefois. Au passage, il note que le Palm, dans sa configuration actuelle, n’offre pas assez de puissance pour être intéressant. Mais il espère qu’un prochain modèle sera basé sur un processeur StrongArm…

Pocket Linux n’est pas le premier projet à vouloir faire entrer Linux dans un PC de poche. C’est également le but de Linux CE (voir édition du 25 novembre 1999). Sous cette bannière, quelques développeurs essaient d’adapter Linux à plusieurs modèles plus anciens de PC de poche sous Windows CE, tels le Nino de Philips ou le Freestyle d’Everex. Autant de machines d’ailleurs abandonnées par leur constructeurs. Une manière de leur donner une cure de jouvence ?

Pour en savoir plus :

* Le projet Pocket Linux

* Site spécial iPaq Linux

* Présentation de l’Helio de Vtech

* Le projet Linux CE


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur