Linux en passe de détrôner Mac OS

Cloud

Pour la première fois depuis son apparition, les ventes du système d’exploitation libre Linux pourraient dépasser celles de Mac OS. La bataille fait rage autour des 3 % de parts de marché !

Selon notre confrère Business Week, la société d’études IDC devrait annoncer dans les semaines à venir que la part de marché de Linux parmi les ventes de systèmes d’exploitation d’ordinateurs de bureau a atteint 3,2 % en 2003. Si c’est le cas, ce sera la première fois que cet indicateur dépasse le niveau de part de marché des systèmes fonctionnant sous Mac OS vendus sur une année (voir encadré). En 2001, selon IDC, Linux détenait 0,5 % de part de marché juste derrière Apple à 3,1 %, tandis qu’en 2002, le système libre atteignait 2,8 % contre 2,9 pour Apple. Toujours selon IDC, il s’est vendu près de 120 millions de systèmes d’exploitation pour machines de bureau en 2002, Windows, Mac OS et Linux représentant les trois principaux systèmes utilisés et étant présents sur 99,5 % des ordinateurs. IDC prévoit que Linux atteindra même 6 % de parts de marché vers 2007. La nouvelle, si elle s’avère, signifie deux choses : d’abord que le système d’exploitation Linux commence à avoir un impact sur les utilisateurs de Windows. D’autre part, que l’adoption de l’Open source offre des possibilités pour d’autres systèmes d’exploitation sur le marché informatique.

La poussée de Linux est symbolisée par quelques grands contrats décrochés récemment comme son adoption par quelques gouvernements (la Chine, Israël) ou encore la ville de Munich. D’autres réévaluent la question du logiciel libre dans la foulée, à l’instar de Paris (voir édition du 11 février 2004). Mais les institutions gouvernementales ne sont pas les seules dans ce cas : le patron d’IBM pousse ses 320 000 employés à adopter la plate-forme pour leur ordinateur de bureau, alors qu’une étude de Merrill Lynch montre que 43 % des acheteurs dans les entreprises sont prêts à considérer Linux en lieu et place de Microsoft.

Respect des standards

La croissance de la demande pour l’Open source traduit principalement les préoccupations de coûts et de sécurité soulevées par les directions d’entreprises, face aux attaques à répétition et aux failles auxquelles sont soumis les différents systèmes d’exploitation de Microsoft. En plus de réinjecter un peu d’hétérogénéité dans le parc d’ordinateurs, son adoption ouvre la porte à d’autres solutions compatibles avec les grands standards informatiques. Les utilisateurs de Mac ont donc tout intérêt à voir le système d’exploitation libre plus largement adopté par de nouveaux utilisateurs. Certains aficionados et de nouveaux clients d’Apple ont d’ailleurs bien compris l’intérêt de combiner Linux et Mac OS X (voir édition du 19 février 2002). Quelques spécialistes, comme les chercheurs, ont déjà signalé sur Internet leur intérêt pour la prochaine version de Virtual PC (voir édition du 21 février 2003), qui leur permettra de faire tourner, sur une seule machine, Mac OS X, Linux et une des versions de Windows en émulation. Une solution pour éviter la multiplication des machines sur les bureaux !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur