Linux fait sa première apparition à Interop

Mobilité

Le rendez-vous des professionnels des réseaux, des télécoms et de l’Internet se tiendra cette année du 7 au 9 novembre à la Porte de Versailles à l’occasion de la tenue de Networld+Interop. Réservé aux décideurs techniques, l’édition 2000 fait une large place aux décideurs fonctionnels tels les directeurs marketing. Parmi les nouveautés de cette édition, Linux fait une entrée remarquée.

Le salon Interop, qui regroupe l’ensemble du secteur des nouvelles technologies à destination des entreprises, se scinde pour la première fois en deux afin de mieux cibler son public. Au côté des décideurs technologiques, on retrouve désormais les décideurs fonctionnels de l’entreprise. “Le salon répond à un réel besoin en ouvrant ses portes aux directeurs marketing, financiers… Ces derniers doivent pouvoir exprimer leurs besoins aux directeurs techniques de l’entreprise. Pour cela, le salon leur proposera des thèmes selon leurs attentes”, explique Eric Rougeron, directeur de Networld+Interop Paris. A ce titre, le salon met en en place des conférences gratuites autour de l’e-business, du CRM, de la téléphonie mobile couplée avec une stratégie Internet, ainsi que dans le domaine du management. Quatre thèmes seront aussi proposés aux décideurs techniques : le tout IP, le Wap, la sécurité et le domaine de l’ASP.

Le salon devrait regrouper 550 exposants du secteur des télécoms, des réseaux et de l’Internet, soit un peu plus de 150 nouvelles sociétés par rapport à l’an passé dont une grande majorité de sociétés purement Internet. 70 % des sociétés présentes au salon ont leur siège social aux USA. Selon Eric Rougeron, ce constat montre clairement que la France est encore sous influence très forte du marché américain. Toutefois, l’Hexagone n’éprouve aucune difficulté à intégrer les nouvelles tendances, n’accusant de ce fait qu’un retard très relatif. Positionné très fortement sur l’Europe, le salon donne une vision large de ce qui se fait à l’extérieur des frontières. “Aujourd’hui, aucune entreprise digne de ce nom ne peut concevoir un développement uniquement national”, estime Eric Rougeron. Ainsi, on peut noter une avancée très nette du domaine de la gestion de la relation client dans les pays du Nord ou s’apercevoir que l’Europe du Sud a pris de l’avance dans la téléphonie mobile après avoir accusé un fort retard.

Parmi les tendances du moment, Interop fait une large place à Linux. Un nouvel espace lui est d’ailleurs consacré. “Beaucoup de sociétés intègrent désormais Linux au sein de leur système informatique. La tendance ne va aller qu’en s’accentuant, et il était normal qu’Interop s’en fasse l’écho.” Autre tendance à surveiller, selon Eric Rougeron, la convergence d’Internet et de la téléphonie avec la télévision. Certes, l’idée est loin d’être nouvelle, pourtant le développement du streaming, de la vidéo sur IP, devrait favoriser concrètement cette convergence qui pourrait dès lors être le prochain challenge à relever.

Le salon, très spécialisé télécoms, n’entend pas entrer dans le débat, voire la polémique, qui consiste à savoir qui du Wap ou de l’i-mode sera vainqueur. Ignorance ou dédain, difficile de se prononcer. Mais vu les avancées de l’i-mode, il est à parier que la prochaine édition d’Interop en 2001 s’en fera l’écho.

60 000 personnes sont attendues pour ce rendez-vous européen du B to B, dont VNUnet est d’ailleurs partenaire.

Pour en savoir plus : Le site d’Interop

Voir aussi :

Le guide du salon sur VNUnet


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur