Linux : l’Open Invention Network dénonce la stratégie terroriste de Microsoft

La communauté open source accuse Microsoft d’user de techniques d’intimidation dans sa plainte pour violation de propriété intellectuelle contre Linux.

Information - news

Le directeur de l’Open Invention Network (OIN) a rejeté les plaintes portées par Microsoft à l’encontre de Linux. L’éditeur de Windows accuse de violer plus de 200 de ses brevets.

Jerry Rosenthal a confié dans des propos rapportés par Vnunet.com que les hypothèses avancées par Microsoft n’étaient qu’une simple tentative visant à affaiblir le mouvement open source. Selon lui, le moment est venu pour Microsoft soit de révéler les brevets soi-disant violés, soit d’abandonner sa plainte.

« Le FUD [Fear Uncertainty and Doubt pourpeur, incertitude et doute, ndlt] est clair. Si vous êtes titulaire d’un brevet dont vous êtes fier, vous devez le divulguer », explique-t-il. « Si votre brevet est un bon brevet, vous ne devriez avoir aucune crainte de le révéler avant la rencontre au tribunal, tout simplement parce que vous êtes entièrement convaincu de votre bon droit. »

S’il existe des bases de violation de brevet, ajoute-t-il, il serait facile pour la communauté open source de contourner le problème ou de trouver un état antérieur de la technique qui permettrait d’invalider le brevet. Jerry Rosenthal a promis de poursuivre les travaux de l’OIN comme mesure de protection jusqu’à ce que Microsoft renonce à ces tactiques.

L’OIN achète des brevets sur le marché libre et les met à disposition des entreprises sans frais de licence, à condition qu’elles s’engagent à ne jamais utiliser leurs propres brevets pour attaquer le code open source.

L’organisation a été créée par IBM, NEC, Novell, Philips, Red Hat et Sony et possède un fonds spécial de plusieurs millions de dollars.
Mark Taylor, président de l’Open Source Consortium, approuve entièrement les propos de Jerry Rosenthal et décrit la tactique employée par Microsoft en des termes accablants.

« Nous demandons à voir ces brevets », explique-t-il à Vnunet.com. « Cette stratégie a toujours été mise en oeuvre pour contrer l’open source. C’est précisément la tactique employée par SCO : des menaces tacites et des techniques mafieuses. C’est une simple technique de FUD. C’est du vent.  » Microsoft se trompe lourdement, ajoute-t-il, s’il espère que ses actions ralentiront la progression du libre.

« Microsoft passe trop facilement pour le méchant croque-mitaine dans ce type de situation », dénonce à son tour Laurant Lachal, chercheur open source pour le cabinet d’études Ovum. « Il est vrai que Microsoft utilise le FUD pour attaquer la communauté open source, mais les éditeurs de logiciels ont toujours eu pour habitude d’utiliser cette tactique. C’est un moyen normal de faire des affaires. IBM l’a fait avant Microsoft lorsqu’il était leader. »

Traduction de l’article Linux group calls Microsoft’s bluff de Vnunet.com par Iain Thomson en date du 4 octobre 2007.

Derniers commentaires



0 replies to Linux : l’Open Invention Network dénonce la stratégie terroriste de Microsoft

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

14:04:16