Linux pour la Défense américaine : une austérité soviétique

Marketing

Le ministère américain de la Défense dispose désormais d’une distribution Linux créée en coopération avec l’US Air Force : Lipose (pour Lightweight Portable Security).

La sécurité et la portabilité sont les deux maîtres mots qui ont guidé le développement de Lipose, un système d’exploitation à base de Linux et destiné aux employés du ministère américain de la Défense.

Utilisable sur tout type de configuration articulée autour d’une architecture x86, cette énième mouture dérivée de Linux ne brille ni par son apparence visuelle, ni par sa gamme de fonctionnalités, pour le moins restreinte.

Mais Lightweight Portable Security se présente sous la bannière étoilée de l’armée américaine. Il s’adresse en effet au personnel du ministère de la Défense, comme le précisent nos confrères de Silicon.

Sous la direction de l’US Air Force, la Software Protection Initiative a inclus dans le produit final un minimum syndical d’applications.

Tout au plus trouve-t-on le navigateur Firefox, un algorithme de chiffrement de données, des outils de travail à distance et quelques utilitaires destinés à contrôler la bonne santé de la machine hôte.

A l’image du gestionnaire de fichiers (qui exhibe des airs vieillots), l’austérité est de mise. Comble, on pourrait la qualifier de soviétique !

En contrepartie, l’accent est mis sur une sécurité accrue et une occupation minimale de la mémoire.

Lipose est si économe en ressources système que le chargement peut s’effectuer sur tout PC ou Mac Intel, depuis un support de stockage de masse, comme un cédérom ou une clé USB.

Malgré sa mise à disposition du grand public, il n’est pas certain que cet environnement minimaliste séduise l’utilisateur lambda. Ce dernier se tournera plus naturellement vers des solutions telles qu’OpenBSD.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur