Linux, premier OS pour Itanium ?

Cloud

Le monde Linux est en effervescence. Alors que la future version professionnelle 64 bits est en bonne voie, la version actuelle s’améliore encore et reçoit de nouvelles applications grand public.

Encore un pas de franchi pour Trillian. Ce consortium, qui regroupe les grands de Linux ainsi qu’IBM et HP, a pour but de proposer une version 64 bits de Linux spécialement destinée à l’Itanium, le successeur du Pentium III. Lors de l’expo Linux World qui se tient actuellement à New York, le consortium a en effet annoncé que la première version publique du code source de ce Linux un peu spécial était téléchargeable.

C’est la première fois que les grands distributeurs de Linux (VA Linux, Redhat, Caldera, Suse, Turbo Linux) partagent leur savoir-faire pour développer ensemble une version de Linux (voir édition du 14 décembre 1999). Et la présence d’IBM et de HP au sein du groupe certifie l’adoption par l’industrie dans les prochaines années de l’architecture IA-64 qu’Intel développe conjointement avec HP. Selon Trillian, la version finale du Linux 64 bits devrait être disponible en même temps que les premières machines à base de la prochaine génération de processeur d’Intel. C’est-à-dire vers la mi-2000. On peut consulter les prévisions de mises sur le marché de ce processeur sur le site d’HP.

Tourné vers les applications professionnelles, comme les machines, le Linux 64 bits offrira des fonctions avancées comme le support des machines multi-processeurs, le clustering (c’est-à-dire la gestion de plusieurs machines réunies “en grappe” pour partager leur puissance de calcul) et le contrôle permanent de charge processeur. Conformément à l’architecture IA-64, cette version de Linux continuera d’être compatible

avec les applications 32 bits déjà développées.

En ce qui concerne la version 32 bits actuelle de Linux, le prochain noyau 2.4 devrait, lui aussi, être disponible cet été. Linus Torvalds, créateur de Linux, a confirmé pendant sa conférence d’ouverture de Linux World, que quelques mois de retard avaient été pris dans sa conception. “Nous mettons tout en oeuvre qu’il y ait trois ans et demi de délai entre deux versions majeures” a-t-il notamment indiqué en faisant référence à la tardive disponibilité de l’actuelle version 2.2. Le prochain noyau devrait apporter une meilleure gestion des périphériques USB et FireWire, un meilleur support des standards graphiques, notamment en 3D et la possibilité de tirer partie de la puissance de calcul de machines renfermant jusqu’à 8 processeurs. Et, bien sûr, l’aspect mobile n’a pas été oublié. Il est probable que c’est cette version de Linux qui équipera les premiers ordinateurs “tablette” fonctionnant avec Crusoe (voir édition du 20 janvier 2000), la puce mise au point par la société Transmeta, à laquelle participe Linus Torvalds…

Plus étonnant, le responsable musique et divertissement de Microsoft, a indiqué qu’une version Linux du Windows Media Player était dans les tuyaux. Les tensions concurrentielles entre Windows et Linux n’empêchent pas le premier éditeur mondial de logiciels de voir en Linux un marché potentiel pour ses applications. Même si le Mac reste encore un marché plus important…

Pour en savoir plus :

* Trillian

* IA-64 chez HP

* Pour télécharger le code source de Linux 64 bits


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur