Linux sur PC… sur Mac !

Cloud

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un émulateur PC sur votre Mac ? Essentiellement utile pour travailler sous Windows, rien n’empêche d’y installer une distribution Linux.

Pourquoi installer un Linux sur un émulateur PC, alors même qu’il existe l’excellent Linux PPC spécialement optimisé pour le PowerPC ? Pour plusieurs raisons. La première c’est que Linux sera souvent plus rapide que Windows en fonctionnant dans votre émulateur. C’est aussi l’une des raisons du choix de certains d’installer Linux sur leur “vrai” PC plutôt que Windows. La seconde, c’est que l’on a alors accès des logiciels Linux que l’on ne trouve pas encore sur les distributions PowerPC de Linux. D’où la démarche de Connectix qui a ouvert cette nouvelle possibilité avec une offre spéciale Virtual PC 3.0 + Red Hat Linux. Cette solution est la plus rapide pour les novices en la matière, car Linux est pré-installé. Si vous ne disposez pas de ce package Connectix, il est tout de même possible d’installer un Linux sur un émulateur. Pour ce faire, mieux vaut disposer d’un PowerMac doté d’au moins 128 Mo de mémoire vive. La version la plus simple de l’émulateur, c’est-à-dire livrée uniquement avec DOS, suffit amplement. En revanche, l’affaire se corse quelque peu car il faudra préparer “à la main” son émulateur. Pour que cela fonctionne, il faut disposer d’un espace disque de 1 à 1,5 Go. Ensuite, vous devez posséder une disquette de démarrage Linux et d’un logiciel de partition de disques durs, souvent inclus dans la distribution Linux. Le logiciel de partition permet de créer deux partitions sur le disque dur PC, qui correspond en réalité à un gros fichier sur le disque dur du Mac. Une première partition de 100 à 150 Mo servira de “swap”, c’est-à-dire de complément à la mémoire vive. Une seconde partition, au format Linux, LinuxExt2, servira de partition principale pour le démarrage du système. C’est seulement après la création de ces partitions que vous pourrez insérer la disquette de démarrage Linux pour commencer l’installation. Heureusement, les dernières distributions Linux (Red Hat, Mandrake?) dispose d’un CD-Rom amorçable. La disquette de démarrage n’est donc plus nécessaire. Outre Linux, l’émulateur PC est aussi capable d’accueillir Windows NT 4 Workstation. Pour le moment Windows 2000 est trop récent, il est plus prudent de l’éviter. BeOS 4 ou 4.5 ne devrait pas poser de problèmes particuliers à l’installation. Et si vous voulez tester Cocoa pour Windows, cela fonctionne aussi, même avec un WebObjects Windows. On peut tout faire avec un émulateur PC sur son Mac ! Pour en savoir plus : Connectix


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur