Lionel Bohar (Dell Europe) : “Le 13 pouces va se développer”

Mobilité

Nouveau format d’écran, disques Flash SSD, sécurité renforcée et design colorés illustrent les nouvelles gammes de portable Lattitude et Precision de Dell.

Dell renouvelle ses gammes Lattitude et Precision, ordinateurs portables destinés aux entreprises. Sept nouveaux modèles de Lattitude et trois Precision viennent enrichir le catalogue du constructeur qui va désormais de l’ultra portable à la station de travail (trans)portable. Toutes les nouvelles machines sont motorisées par des plates-formes Intel, Core 2 Duo ou Celeron, de génération Penryn (gravure en 45 nm).

Le constructeur texan a concentré ses efforts sur l’ultra mobilité. Le succès des netbooks, comme les Eee PC d’Asus notamment, ajouteraient-ils une pression supplémentaire sur le marché? Dell y répond en tout avec le Lattitude E4200, un ultra portable de 1 Kg (batterie comprise) doté d’un écran 12 pouces et, selon la configuration, de disque Flash SSD (Solid State Drive) en 32, 64 et, plus tard, 128 Go.

Malgré une différence de prix significative avec les versions à disque dur magnétique (80, 120 et 160 Go), “les entreprises commencent à demander du SSD“, confirme Lionel Bohar, directeur marketing PC portable entreprise chez Dell Europe. “La fiabilité face aux risques de chocs et l’économie de consommation d’énergie de 4 à 5 % constituent l’attrait principal du SSD pour les professionnels.

Une autonomie de 19 heures

De son côté, le E4300 introduit l’écran 13 pouces dans la gamme Lattitude. Le succès rencontré sur ce format dans la gamme Vostro (destinée aux PME) a poussé Dell à l’intégrer sur les Lattitude. “On pense que le 13 pouces va se développer“, affirme Daniel Bohar, “c’est un format plus confortable que le 12 pouces et aussi puissant qu’un 14 pouces qui représente le plus gros du volume des ventes des Lattitudes.

Dell focalise également sa stratégie sur l’autonomie avec une durée de 19 heures de fonctionnement pour l’E6400. Un temps record cependant obtenu avec deux batteries : la batterie neuf cellules standard du PC soutenue par une batterie “slice” à 12 cellules qui se glisse sous l’ordinateur. La slice est déjà utilisé sur les Tablet PC du constructeur. Enfin, le semi-durci ATG (All Terrain Grade) E6500 se distingue des précédents modèles D620/630 par un écran plus lumineux.

Les Precision M2400 et M440 se distinguent respectivement par des écrans 14 et 15,4 pouces. En octobre est attendu un 17 pouces qui n’a pas encore de nom et sera motorisé par un processeur Quad Core à quatre coeurs d’Intel. Soulignons encore que les machines sont dores et déjà compatibles WiMax (en plus de la 3G+ dont le partenariat de forfaits avec SFR/Vodaphone se poursuit) et qu’elles intègrent un module GPS qui permettra de repérer le portable à distance mais aussi d’exploiter des applications de géolocalisation.

Module Flash de démarrage instantané

Stabilité et sécurité restent évidemment au rendez-vous. “La sécurité est très importante pour les entreprises, tant en terme d’identité que de protection des données“, insiste le porte parole de Dell. C’est pourquoi, en plus de la puce TPM (Trusted Plateform Module) qui permet de crypter les données sensibles au niveau du disque dur, le constructeur renforce la sécurité des codes et mots de passe avec le contrôleur Vault.

Autre innovation introduite sur la nouvelle gamme, un module Flash qui permet à la machine de démarrer en quelques secondes sous un environnement Linux, lequel offre alors trois applications de bases : un navigateur (pas Firefox selon notre interlocuteur), un client e-mail et un agenda. Une solution offrant l’équivalent du couple Internet Explorer/Outlook sans avoir à démarrer sa machine complète pour qui veut seulement communiquer en ligne.

Ce qui augmentera d’autant l’autonomie de la machine. Surtout si celle-ci est exploitée avec Windows Vista qui sera par défaut livré en standard. Mais Dell reconnaît à demi-mots que la demande pour XP est encore présente. “Toutes nos machines sont certifiées pour XP et Vista“, concède Lionel Bohar, “nos clients veulent des machines compatibles XP et Vista.” Nombre de grands comptes n’ayant pas encore, plus de 18 mois après la sortie de Vista, migré vers le nouvel environnement de Microsoft.

Enfin, soulignons l’introduction de la couleur, une petite révolution pour ces gammes d’ordinateurs d’entreprises. Si le noir, laqué ou brossé, devrait se vendre en majorité, il devra partager sa place avec le bleu, le rouge et le rose quark. Les prix s’étendent de 939 euros HT (l’E6400) à 1 249 euros (le M4400) dans leurs versions de base.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur