L’iPad interdit de vente dans une région chinoise

JuridiqueMobilitéRégulationsTablettes

La justice chinoise n’est pas tendre avec Apple. La propriété de la marque iPad est contestée par un fabricant local, qui a obtenu plusieurs décisions en sa faveur, dont une visant à faire interdire la vente de la tablette dans une région du pays.

En fin de semaine dernière, un tribunal de Huizhou (sud de la Chine)  a interdit à Sundan, un distributeur local, de vendre l’iPad d’Apple. La décision pourrait aussi s’appliquer aux autres revendeurs de la région du Guangdong.

La justice chinoise a donc au moins en partie entendu les arguments de Proview Technologie. Le fabricant d’écrans plats en faillite, avec une dette de près de 200 millions de dollars, prétend en effet posséder la marque iPad depuis 2001.

IDG News Service explique que les avocats de Proview auraient déclaré la semaine dernière être prêts à abandonner toutes leurs actions en justice contre Apple si la firme de Cupertino rachète la marque iPad pour 400 millions de dollars.

Apple avait pourtant déjà racheté cette marque à la maison-mère taïwanaise de cette entreprise en 2009.

Mais Proview explique que l’accord ne s’applique pas à la Chine continentale (et aurait même récemment expliqué que la filiale taïwanaise n’avait pas l’autorité de vendre la marque pour la Chine).

Suite à cette dernière décision de justice, la police aurait été vue en train de saisir certaines tablettes encore dans les étals de ce distributeur local.

Selon Associated Press, une cour de Shanghai devrait aussi rendre une décision ce 22 février, cette fois sur une interdiction d’exportation et d’importation de la tablette Apple.

Une décision contraire à ses intérêts dans ce dernier cas serait autrement plus grave pour Apple, qui assemble la tablette en Chine, dans les usines de Foxconn.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur