L’iPhone passera par O2 au Royaume-Uni? et par Orange en France

MobilitéSmartphones

L’opérateur mobile britannique commencera à vendre le fameux iPhone en
novembre. Selon Les Echos, l’accord entre Orange France et Apple est signé.

Fidèle à sa politique qui consiste à égrener avec parcimonie les annonces concernant ses produits, Apple vient de lever un petit coin du voile sur ses futurs partenaires européens pour la commercialisation de l’iPhone. Steve Jobs en personne a présenté ce matin les modalités du lancement du nouveau téléphone mobile du groupe en Grande Bretagne, fixé au 9 novembre 2007.

Comme prévu, c’est O2, la filiale mobile de Telefonica dans ce pays, qui distribuera en exclusivité une version Edge (2,5G) de l’iPhone. Pour obtenir ce contrat, The Guardian révèle que l’opérateur britannique aurait “signé un accord en vertu duquel il reversa à Apple jusqu’à 40% du chiffre d’affaires généré grâce à l’iPhone “. Il estime qu’il s’agit d’un “prix élevé à payer pour l’emporter sur les autres opérateurs mobiles”.

iPhone à 388 euros

Au Royaume-Uni, le prix de l’iPhone est fixé à 269 livres sterling le terminal, soit 388 euros. Ce qui représente une centaine d’euros de plus que le prix actuellement pratiqué pour ce même terminal aux Etats-Unis, même en prenant en compte le récent rabais.

S’ajoute à ce montant le coût de l’abonnement mensuel à O2, qui s’échelonne entre 50 et 80 euros par mois, avec un engagement sur dix-huit mois. Les forfaits proposés offrent un accès “illimité” à l’Internet mobile et aux 7000 hotspots Wi-Fi opérés par The Cloud.

En France, la pomme vire à l’Orange

A peine le sort du Royaume-Uni est-il fixé que de nouvelles rumeurs se multiplient sur les prochains opérateurs susceptibles de commercialiser l’iPhone en Europe.

Tandis que T-Mobile est pressenti en Allemagne (mais aussi en Autriche, aux Pays-Bas, en Hongrie et en Croatie), le quotidien Les Echos affirme ce jour qu’en France, “c’est Orange qui a bel et bien signé le fameux contrat d’exclusivité avec Apple.”

Le quotidien économique ajoute qu’aucune date n’a pour l’heure été fixée pour une annonce conjointe entre la firme de Steve Jobs et le groupe de Didier Lombard.

La question épineuse de la vente liée et forcée

Le lancement français devrait aussi être très différent. En effet, toujours selon Les Echos, “le Code de la consommation interdit la vente liée et forcée. Il est donc interdit à Orange de vendre l’iPhone avec ses seuls abonnements Orange”.

Ce qui implique pour cet opérateur mobile de “proposer le téléphone nu, pour que le client puisse choisir lui-même son opérateur”. La difficulté étant pour lui d’offrir ce terminal, qui est déjà cher, à un tarif suffisamment élevé pour “dissuader l’acheteur de prendre un autre abonnement, chez SFR ou Bouygues Telecom par exemple”.

Reste à attendre quelques semaines pour en savoir plus? Contacté par Vnunet.fr, un porte-parole d’Orange nous rappelle que son groupe ” ne change pas de position” et “ne fera pas de commentaires” sur l’iPhone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur