L’iPod bientôt compatible Windows ?

Mobilité

Le baladeur MP3 d’Apple pourrait se voir connecté aux PC d’ici la fin de l’été. Avec 57 000 unités vendues, l’iPod représente moins de 5 % des ventes de périphériques réalisées par la compagnie. La stratégie de la Pomme s’avère complexe : si l’iPod semble attirer bon nombre d’utilisateurs PC, il est aussi l’un de ses atouts pour les faire changer de plate-forme.

Vendu 549 euros toutes taxes comprises, l’iPod se présente encore aujourd’hui comme un baladeur MP3 de luxe, malgré ses avantages indéniables en termes de rapidité de transfert des titres ou de volume de stockage (voir édition du 21 mars 2002). Cantonné aux moins de 3 % de part de marché mondial que représentent les utilisateurs de Mac, il ne participe qu’à hauteur de 3,56 % des ventes de périphériques et de logiciels de la firme sur les six derniers mois. Or l’iPod ne génère pas autant de marge brute que les Macintosh : son prix s’avère particulièrement ajusté. Il s’agit du type de périphérique qui nécessite de forts volumes de ventes. Dans le même temps, il s’agit d’une des voies suivie par Apple pour attirer de nouveaux consommateurs : les utilisateurs de PC s’avèrent particulièrement attirés par le gadget (voir édition du 25 octobre 2001). Mais cela ne suffit tout de même pas à faire sauter le pas à une majorité d’entre eux (voir édition du 22 janvier 2002) ! La prochaine étape consisterait donc à faire goûter les utilisateurs de Windows, au fruit défendu. Une équipe d’Apple serait donc en train, selon Think Secret, de développer le logiciel de connexion de l’iPod à un PC. Ce à quoi s’était déjà attelé la société MediaFour avec son logiciel XPod, devenu Xplay (voir édition du 19 novembre 2001).

La version spécifique de l’iPod déjà prête comprendrait un firmware Windows, le support du système de fichiers et un système de mise à jour. L’iPod version Windows doit se synchroniser à l’ordinateur par le port FireWire, en revanche, le portage de iTunes n’est pas spécifié par le site de rumeurs. Apple aurait pensé commercialiser deux versions différentes, la version pour PC ne fonctionnant pas sur Mac et vice-versa. La voie finalement suivie permettrait l’utilisation sur les deux plates-formes.

Vers un nouveau périphérique signé Apple ?

Ne reste plus à Apple qu’à évaluer les avantages, et les risques, économiques d’un tel lancement. Les bénéfices prévisibles sur le marché des PC ne sont pas légers : si l’iPod arrive au même niveau de part de marché sur PC que sur Mac, il pourrait représenter à lui seul près d’un milliard de dollars de revenus annuels (près de 25 % des revenus d’Apple !). Mais dans le même temps, il risquerait de fixer les utilisateurs sur PC, qui n’auraient donc plus besoin de passer au Mac pour profiter de l’iPod. Le mouvement que pourrait suivre Apple serait d’introduire en même temps qu’elle commercialise un iPod pour PC, une nouvelle raison de passer au Mac. Le lancement de Jaguar, le rafraîchissement des lignes de produits pourraient être épaulés par un nouveau périphérique, qui drainerait les utilisateurs désirant profiter de la facilité d’utilisation prônée par Apple. Or une équipe semble avoir été mise sur pied par la firme. A l’une des dernières conférences Mac, un responsable d’Apple a confirmé que des “périphériques qui ne sont pas des ordinateurs” sont en cours de développement. De quoi ajouter un intérêt supplémentaire pour un passage au Mac et de libérer l’iPod pour qu’il fonctionne aussi sur Windows. Qui sait, en croquant ce fruit défendu, Apple pourrait bien recruter de nouveaux clients ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur