L’iPod devient un objet culte

Mobilité

Le petit baladeur MP3 d’Apple a vu se développer housses de protection, reposoirs, systèmes de télécommande infrarouge… Des développeurs lui ont ajouté des fonctions, le faisant converger de plus en plus vers une forme d’assistant numérique. Apple ne s’est pas reposée sur ses lauriers puisqu’elle a elle aussi proposé une mise à jour dans ce sens.

Génial petit lecteur MP3 d’Apple ! Développé pour servir de juke-box musical portable aux fanatiques de la marque, l’appareil a vu se développer une multitudes d’accessoires et d’applications cosmétiques destinées à modifier son apparence ou à améliorer ses fonctionnalités. Un lifting de façade est déjà possible, modifiant l’apparence du petit appareil électronique. On en a vu à New York reprenant le logo modifié d’une pomme rouge, du célèbre I love New York utilisé par Apple lors de ses descentes dans Big Apple à l’occasion de MacWorld Expo. Mais cela ne s’arrête pas là : des pochettes de transport en néoprène (le néoPod), un film adhésif de protection (l’iPod Body Mask de Power Design), une radio FM, un allume-cigare destiné à le recharger (d’Xtrem Mac), un support métallique fixable au tableau de bord d’une voiture, un cache en plastique transparent pour protéger son port Firewire (le FireWire Portector), bien d’autres gadgets ou fonctions connexes ont déjà été développés pour lui. Griffin Technologies a même commencé à préparer une télécommande infrarouge universelle fixable sur le dessus du lecteur, pour zapper tout en écoutant de la musique. L’idée n’aurait pas été commercialisée à la demande insistante d’Apple. Le spectre des fonctions connexes qu’il devient possible d’ajouter à l’iPod est tel que le lecteur est désormais presque considéré comme un couteau suisse électronique !

Et ce ne sont pas seulement ses accessoires matériels qui font de l’iPod un objet culte ! Il existe déjà près de 24 logiciels permettant d’utiliser ses capacités de stockage de données. Si les premiers “hacks” avaient porté sur la possibilité d’ajouter un carnet d’adresses (voir édition du 7 janvier 2002), les propositions sont désormais plus variées : l’iPod est capable de servir d’agenda passif, d’enregistrer des notes, des textes, des mémos, il permet le transfert d’événements d’Entourage, le client mail de Microsoft, ou la synchronisation de vCards avec une base de données FileMaker. Il est même possible d’utiliser le carnet d’adresses en ligne de Yahoo ! Et le logiciel K-Lendar, développé par un hacker français, selon le site de Wired, permet de disposer des fonctions de calendrier. Seul problème pour tous ces logiciels : ils ne sont utilisables que sur le Mac et ne font que transférer des données au système de visualisation de l’iPod, Pixo (voir édition du 6 novembre 2001). “Si Apple ouvrait le firmware, ce serait l’explosion. Cela changerait tout. Ce serait phénoménal”, explique ainsi à nos confrères de Wired Joe Masters, le développeur de l’Ephpod, un des deux logiciels de connexion de l’iPod à Windows.

Un téléphone-PDA-lecteur de MP3 ?

On comprend bien pareil enthousiasme : l’ouverture du firmware permettrait d’ajouter de nouvelles fonctions dans de petits programmes injectés directement dans l’iPod. Des jeux, des systèmes de prise de notes, des clients email, des logiciels d’informations en ligne ou un organiseur ! Reste que l’adoption de l’iPod est bien engagée. L’objet a été photographié par ses utilisateurs tout autour du monde. On le retrouve sur une plage aux antipodes, à la gare TGV de Lille ou encore au Madison Square Garden de New York sur le site d’iPodLounge… Et les utilisateurs en veulent encore plus : l’iPod pourrait servir comme unique assistant personnel. Pour Apple, cet ensemble de signes permet aussi d’en déduire qu’un marché existe pour un produit concentrant des fonctions d’assistant personnel et de lecteur MP3. La firme a commencé à améliorer les fonctions de son lecteur, en ajoutant le transfert des carnets d’adresses d’Entourage, de Palm Desktop et de son logiciel de carnet d’adresses sous Mac OS X. Elle suit aussi le mouvement de personnalisation en permettant la gravure au laser d’une dédicace sur l’arrière de l’iPod. Un beau cadeau ! Mais là où Apple franchirait vraiment une étape, ce serait en transformant son iPod en téléphone-PDA-lecteur de MP3 ! Le logiciel de Pixo le permet (voir édition du 21 décembre 2001) et la firme dispose de suffisamment d’années de travail avec Motorola pour engager un grand partenariat destiné à permettre aux deux entreprises d’en tirer profit. La division téléphones portables de Motorola a d’ailleurs déjà débauché un ingénieur de l’équipe de design d’Apple pour rendre ses téléphones plus esthétiques. Un projet de convergence ne paraîtrait pas idiot et éviterait à leurs clients respectifs de répondre à l’iPod quand c’est le Motorola qui sonne !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur