LiquidAudio se lance dans la vente de musique en ligne

Mobilité

Après les PressPlay et MusicNet aux Etats-Unis, VirginMega en France, le prestataire de solutions de distribution de musique en ligne Liquid Audio lance sa propre plate-forme commerciale avec Burnitfirst.com. En proposant des téléchargements payants associés à des exportations limitées des morceaux musicaux, Burnitfirst ne se distingue pas vraiment de ses concurrents.

Liquid Audio, précurseur des solutions de distribution de musique en ligne, a décidé de lancer une plate-forme commerciale de téléchargement de musique en ligne. Depuis lundi 29 avril, le site BurnitFirst.com, issu d’un partenariat entre Liquid Audio et une filiale d’EMI Music, propose le téléchargement de 20 titres par mois pour moins de 10 dollars, sachant qu’il est impossible de reporter le solde sur la période suivante. Les fichiers, au format Liquid Audio encodé en AAC (MPEG2 – Advanced Audio Coding) sur 128 kbits/s stéréo, sont exportables trois fois sur CD-R et cinq fois vers des périphériques audio mobiles. Environ 130 artistes y sont référencés pour le moment. Pas les plus connus de ce côté-ci de l’Atlantique. Ce qui n’est pas bien grave puisque le service ne fonctionne que pour le territoire des Etats-Unis.

BurnitFirst.com succède aux plates-formes commerciales comme PressPlay et MusicNet (voir édition du 19 décembre 2001). En France, VirginMega.fr a décidé de tenter sa chance (voir édition du 24 avril 2002). Mais l’offre limitée en terme de choix artistiques et les restrictions trop contraignantes n’ont pas convaincu les consommateurs probablement mieux servis du côté des réseaux peer-to-peer à la Kazaa. Et le succès se fait attendre. Liquid Audio et Burnitfirst sauront-ils être plus convaincants ? Pas sûr.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur