L’Isoc France veut donner la priorité à la Semaine Internet de Paris en juin

Mobilité

Le trésorier du Chapitre français de l’Isoc a donné sa démission, après le coup d’éclat “d’Isoc – Reconstruction”. La réforme des statuts de l’association attendra.

La tempête (dans un bocal ?) sur le Chapitre français de l’Isoc est-t-elle apaisée ? L’appel à la “reconstruction”, émanant de divers experts du Net membres ou proches de l’Isoc France visant sa direction actuelle, a eu une répercussion immédiate : Philippe Batreau, trésorier bénévole du Chapitre français de l’Isoc, a donné sa démission le 10 mars lors d’une réunion du conseil d’administration.

“Mis en cause pour la non présentation des comptes financiers j’assume ma pleine part de responsabilité dans les dysfonctionnements de la vie associative qui ont pu être relevés”, explique-t-il sur le forum Isoc. Tout en reconnaissant plusieurs négligences : non communication de rapport sur la situation financière lors des assemblées générales, non soumission à approbation des comptes de l’exercice clos lors de ces mêmes AG, absence de vote de budget d’exercice suivant.

Ayant pris contact avec Vnunet.fr, Philippe Batreau admet “avoir été léger” mais considère que ses critiques entrent dans une campagne plus vaste “de chasse aux sorcières” dont il est l’unique victime. “Je tiens à afficher ma solidarité avec le conseil d’administration au CA (…) Je ne ferais pas de déclaration publique mettant en cause le comportement de certains membres à mon égard”, précise-t-il. L’ex-trésorier ne baisse pas les bras pour autant. “Après réflexion, je ne retire pas ma candidature au Board [de l’Isoc monde, ndlr]”.

Printemps chargé pour l’Isoc France

Parallèlement, le conseil d’administration de l’Isoc France vient de diffuser un communiqué de presse, rejetant “l’initiative isolée menée par un petit groupe d’individus” formant le collectif Isoc-Reconstruction.

L’association, “gérée exclusivement par des bénévoles et qui ne doit son succès qu’à la motivation de ses membres”, se déclare “étonnée de la virulence des reproches dont elle a récemment fait l’objet”.

Lundi soir, un “certain nombre de décisions” a été prise au CA, notamment le fait de donner la priorité à l’organisation de “Paris, capitale de l’Internet” en juin prochain et de plancher ensuite sur la réforme des statuts de l’association.

La semaine de l’Internet s’ouvrira le 20 juin 2008 avec la septième édition annuelle d’Egeni, suivie le lendemain par la réunion Icann, puis de la réunion, “ouverte à tous”, du conseil d’administration de l’Internet Society Monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur