L’iTunes Music Store moins performant en Europe qu’aux Etats-Unis

Cloud

Avec 800 000 titres achetés en une semaine, l’iTunes Music Store européen fait beaucoup mieux que la concurrence. Mais pas aussi bien que son homologue américain…

Chapeau bas à l’iTunes Music Store (iTMS) européen (voir édition du 16 juin 2004) : en une semaine, le service rencontre un plus large succès que tous ses concurrents européens réunis sur les trois premiers mois de l’année 2004 ! L’iTMS, qui couvre pour l’instant la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, totalise en effet 800 000 téléchargements sur ses sept premiers jours d’activité. A titre de comparaison, son concurrent OD2 avait annoncé, début avril dernier, un million de titres téléchargés via ses partenaires pour son premier trimestre d’activité en 2004. OD2 fournit ses services à près de 35 revendeurs de morceaux en ligne sur tout le continent européen. En France, ce service est assuré au travers de portails comme MSN France, NC Numericable, Tiscali, Wanadoo ou de sites comme ceux d’Alapage et de la Fnac. De son côté, le BPI, l’association de promotion de l’industrie du disque britannique, avait annoncé début juin que 500 000 titres avaient été vendus en ligne sur les cinq premiers mois de l’année en Grande-Bretagne. Avec 450 000 titres distribués dans les îles britanniques, l’iTunes Music Store réalise donc un score quasi similaire à sa concurrence sur une même zone géographique, mais en beaucoup moins de temps ! Force est de reconnaître que le service d’Apple s’impose comme leader du marché. Le rachat d’OD2 par Loudeye (voir édition du 22 juin 2004) marque d’ailleurs le début de manoeuvres de repositionnement des concurrents.

Un succès tout relatif

Néanmoins, le modèle économique d’Apple étant sans pareil, c’est sans doute plus à son grand frère américain qu’il conviendrait de comparer l’iTMS européen, ce dont Apple s’est bien gardée. En effet, l’échoppe en ligne européenne n’atteint qu’un peu plus d’un tiers du niveau normal du service américain, à populations identiques (voir édition du 17 octobre 2003). Accessible depuis son lancement aux utilisateurs de Mac et de PC, l’iTMS européen fait même moins bien, sur la première semaine, que la version américaine (voir édition du 6 mai 2003), laquelle avait enregistré 1 million de téléchargements en une semaine alors qu’elle n’était compatible qu’avec Mac OS X. La faute à un catalogue léger ? Pas vraiment : Rob Schoeben, le directeur du marketing des applications lors de son passage à Paris nous a certifié que chacune des versions du magasin européen contenait bien 700 000 titres, contre 200 000 lors du lancement initial aux Etats-Unis. Et de source proche d’Apple Europe, il nous avait été précisé que les 700 000 morceaux seraient disponibles en intégralité dans la semaine après le lancement. La contre-performance européenne pourrait donc s’expliquer par la différence de maturité du marché. Un point sur lequel Apple devra désormais travailler.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur