Live streaming : Amazon dépasse Twitter dans la course aux droits NFL

MarketingPublicitéSocial Media
amazon-twitter-nfl

Twitter ne rempilera pas pour une deuxième saison à retransmettre en direct des matchs de la ligue de football américain (NFL). Amazon a remporté la mise.

Coup d’arrêt pour Twitter dans la bataille du live streaming.

Le partenariat que le réseau social avait noué avec la ligue professionnelle de football américain (NFL) pour la retransmission de matchs en direct n’aura eu qu’un temps.

Les droits pour la saison prochaine viennent en l’occurrence d’être attribués* à Amazon.

Le groupe de Jeff Bezos aurait, d’après le Wall Street Journal, mis 50 millions de dollars sur la table… soit cinq fois plus que la somme déboursée l’an dernier par Twitter pour un contrat similaire, portant sur dix rencontres de la saison régulière – qui débute traditionnellement en septembre pour se terminer en février.

Les réseaux CBS et NBC diffuseront chacun cinq des matchs concernés. Amazon en effectuera la retransmission avec la publicité, tout en ayant la possibilité de commercialiser, en complément, ses propres emplacements.

Selon Recode, la firme e-commerce pionnière exploitera une partie de ces emplacements pour promouvoir le reste de son offre vidéo auprès de ses abonnés Premium… qui seront les seuls à pouvoir accéder aux matchs.

Les Premium uniquement

Les principales estimations donnant 60 à 70 millions de membres adhérant à ce programme, l’audience potentielle est, dans l’absolu, plus restreinte que sur Twitter, qui revendique, à fin 2016, quelque 320 millions d’utilisateurs « mensuels », définis comme s’étant connectés au moins une fois au mois de décembre.

Du côté de Brian Rolapp, responsable des partenariats médias pour la NFL, on préfère miser qualitatif, à travers la capacité d’Amazon à fidéliser ses clients.

Sur les dix retransmissions effectuées cette saison, Twitter a réuni, en moyenne, 300 000 téléspectateurs (mesure exprimée en connexions par minute), contre 15,8 millions pour CBS et NBC. La société de Jack Dorsey serait toutefois parvenue à vendre systématiquement l’inventaire pub proposé par la NFL. Mais l’impact sur les revenus et sur la base d’utilisateurs n’est pas significatif.

Débordé par Amazon, qui monte dans l’univers du sport avec une division dédiée (il est question de négociations en cours avec la NBA pour le basket-ball et la MLB pour le base-ball), Twitter n’abandonne pas pour autant le levier live streaming, objet, depuis l’an dernier, d’une quarantaine de partenariats, d’après un porte-parole.

* Facebook et Google (via YouTube) auraient également déposé une offre. À noter que CBS et NBC peuvent aussi diffuser les rencontres sur Internet, au même titre que Verizon pour ses abonnés mobiles.

Crédit photo : NFL


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur