LiveStage Pro : le nouveau visage de QuickTime

Cloud

Comment proposer une interface interactive capable de fonctionner sans problème sur Mac et PC, et adaptée au Web, à un cédérom ou à un DVD ?

Les créateurs attendent depuis longtemps de pouvoir transformer les séquences vidéos en véritables applications interactives. QuickTime avait fait un premier pas avec les sprites et surtout QuickTime VR, et Macromedia avait apporté sa pierre en proposant d’intégrer des animations au format Flash 4 dans les séquences QuickTime 4. Totally Hip Software relève le défi en avec la sortie de LiveStage Pro, un outil qui permet de transformer les séquences Quicktime 4 en leur apportant une véritable interactivité aux utilisateurs de Macintosh et de PC sous Windows.

Dans les séquences créées avec LiveStage Pro, l’utilisateur peut agir, cliquer des boutons, déplacer des objets etc. Ce concept va bien plus loin que le couple Flash 4 – QuickTime 4 sans alourdir la taille des fichiers. LiveStage Pro vise à créer une interface de navigation pour les sites Web, les bornes interactives ou les cédérom (ou DVD) en utilisant uniquement du QuickTime !

S’appuyant sur QuickTime 4, LiveStage Pro propose toutes les fonctions de QuickTime : la gestion des Sprites, les effets spéciaux, le multipiste, l’intégration de documents Flash, la gestion des événements Midi etc. AppleScript permet de définir ses scripts pour automatiser le logiciel. Si LiveStage est très visuel, les actions et interactions doivent être conçues avec QScript, le langage de LiveStage.

QScript ressemble beaucoup à du langage Basic, dans sa syntaxe et sa méthode de programmation. Il reste relativement simple à utiliser. Quelques notions de programmation sont nécessaire pour le maîtriser rapidement. LiveStage Pro propose deux niveaux de détection des erreurs. Le premier niveau se situe dès la création d’un script, en vérifiant la syntaxe. A la moindre erreur, les anomalies sont signalées, indiquant le numéro de la ligne incriminée et le type de problème rencontré. LiveStage propose aussi un véritable débogueur afin de traquer les éventuels défauts de votre projet.

À l’usage, LiveStage Pro se révèle agréable, même si l’interface ne s’avère pas toujours pratique. Cela est du à la profusion de fenêtres qui apparaissent dès que l’on appelle une fonction. Mieux vaut posséder deux écrans pour pouvoir travailler convenablement. La multiplicité des options disponibles tend à égarer l’utilisateur. L’éditeur de pistes est plutôt bien conçu, mais demandera une phase d’apprentissage. Bref, le débutant devra être patient. Une bonne connaissance de QuickTime 4 est nécessaire.

Si l’éditeur affirme que LiveStage fonctionne avec 10 Mo de mémoire vive et tout PowerPC à 266 Mhz, la réalité est moins spartiate ! Un bon G3-300 Mhz ou plus et 96Mo de mémoire vive semblent être un minimum pour exploiter correctement le logiciel. La version Pro est disponible uniquement sur Mac au prix de 699,95 dollars (environ 4 200 francs), en anglais.

Pour en savoir plus : Tottaly Hip

Les démos jouables d’Apple : Les puzzles QuickTime


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur